Dossiers

Délinquance économique et financière : au coeur de l’enquête

Auteur : la capitaine Aurélie Muscat - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
La délinquance économique et financière constitue un préjudice important tant aux dépens de l’État que des particuliers.
© SIRPAG

Le travail de la section de recherches de Metz contre La délinquance économique et financière s’est traduit par de beaux résultats.

La délinquance économique et financière constitue un préjudice important tant aux dépens de l’État que des particuliers. Les unités de gendarmerie sont toutes concernées par la lutte contre cette forme particulière de fraude. En Lorraine, le travail de la section de recherches de Metz, s’est encore traduit récemment par de beaux résultats.

Enquêteur Défi (Délinquance économique et financière) depuis 2009 à la section de recherches de Metz, l’adjudant-chef Fabrice Baillard, qui fut comptable dans une autre vie, met à profit ses compétences pour lutter contre la délinquance en col blanc et mettre à jour un certain nombre d’infractions : fraudes aux marchés publics, travail illégal, abus de biens sociaux, escroqueries...

Chaque élément est, souvent, rentré à la main dans un tableau, aux colonnes et aux lignes qui semblent ne plus en finir. Puis, le tout est « malaxé » dans un logiciel.

Analystes en recherche criminelle : schématiser une procédure judiciaire complexe

Les Anacrim organisent, représentent et interprètent chaque élément des pièces de procédures. L’exploitation des données oriente les enquêteurs et dé..

Lire la suite...

Que ces enquêtes émanent de signalements Tracfin ou proviennent des unités territoriales, rapidement dépassées par l’ampleur des investigations, ce qu’il apprécie avant tout c’est de « travailler à l’envers : en matière de délinquance économique et financière, il faut chercher la fraude. »

Les domaines d’investigation sont complexes, malgré la formation suivie : « Les délinquants que nous combattons ont souvent une connaissance bien plus pointue que nous de cette législation. » Et pourtant, les enquêtes sont payantes : « La manière la plus efficace d’éviter la récidive et de dédommager les victimes est de frapper au porte-monnaie. La captation des avoirs criminels est aussi efficace qu’une peine de prison. »

Suite à une dénonciation de l’agence Tracfin, le groupe Défi de la S.R. de Metz a mis au jour une importante fraude sociale dans le secteur du bâtiment.

© Tous droits réservés

Travail en collaboration avec les administrations

Depuis plusieurs années, les enquêteurs du groupe Défi travaillent en étroite collaboration avec les services administratifs appartenant au comité opérationnel départemental anti-fraude. Un partenariat privilégié a ainsi été établi avec l’Urssaf Lorraine, et notamment l’inspecteur spécialisé en lutte contre le travail illégal, Mickaël Bascoul : « L’Urssaf et la gendarmerie ont intérêt à travailler de concert : l’Urssaf a des connaissances en droit social utiles aux enquêteurs, et est en mesure de partager des informations détenues dans ses fichiers. Nous pouvons également chiffrer précisément les préjudices sociaux subis en matière de travail dissimulé, ce qui va permettre aux enquêteurs de présenter un dossier complet au magistrat. À l’inverse, pour l’Urssaf, dont la mission est le recouvrement des cotisations, la captation des avoirs criminels permet de donner plus de chance au recouvrement d’être réalisé. C’est pourquoi, à Metz, nous judiciarisons toutes les fraudes présentant un fort préjudice et travaillons en étroite collaboration avec les services d’enquête. »