Dossiers

Les réservistes, acteurs de la protection des territoires

Auteur : Angélina Gagneraud - publié le
Temps de lecture: ≃0 min.
Les réservistes sont engagés chaque année à la sécurisation du Tour de France.
© SirpaGend - BRC F. GARCIA

L’engagement de la réserve opérationnelle est indispensable à l’action quotidienne de la gendarmerie. Son rôle va être renforcé dans le cadre de la création de la garde nationale.

Chaque jour, près de 3 000 réservistes sont mobilisés en appui des unités d’active dans la protection des territoires. Le rôle de la réserve de la gendarmerie va être renforcé dans le cadre de la création de la garde nationale, dont elle constitue l’un des piliers majeurs, avec pour objectif de passer à 40.000 réservistes en 2018 contre 29.700 en mai 2017.

La réserve en chiffres

- 29 700 réservistes sous contrat au 31 mars 2017 ;

- Objectif de 40 000 réservistes sous contrat fin 2018 ;

- 26,6 jours annuels effectués en moyenne par un réserviste ;

- 2 800 réservistes engagés par jour sur l’ensemble du territoire métropolitain et ultramarin ;

- 4 ans et 2 mois : durée moyenne d'un contrat ESR ;

- 15 % des gendarmes de carrière sont passés par un premier contrat de réserve.