Dossiers

La gendarmerie maritime sécurise de site nucléaire de l’Ile Longue

Auteur : Angélina Gagneraud - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Entre Brest et Crozon, le zodiac de la compagnie sécurise les transrades à chacune de leurs traversées, en complément d'une équipe cynophile à bord.
© Sirpa Gend © MAJ F. BALSAMO

Sanctuaire de la composante océanique de la dissuasion nucléaire, la base opérationnelle de l'Ile Longue est hautement sensible. La GMAR en assure la sécurité au plus haut niveau.

Pointe de la Bretagne, Finistère. Face au port de Brest, la presqu'île de Crozon abrite la base opérationnelle de l’Ile Longue, qui assure l'entretien et la mise en œuvre des Sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) ainsi que son annexe, le site pyrotechnique de Guenvénez, le plus important du genre en France. Pour prévenir tout acte malveillant et tout risque de troubles à l'ordre public, 120 gendarmes maritimes alternent patrouilles aux abords et contrôles en postes fixes. Ils sont renforcés au quotidien par neuf réservistes et agissent en coordination avec les fusiliers marins de la base opérationnelle.

Montrer « patte blanche »

La cathédrale est le point d'entrée unique pour les permanents et les visiteurs. Les premiers sont bien rodés : tous les jours, 2 500 personnes arrivent en vagues successives par les transrades assurant la liaison avec Brest. Elles déposent leur téléphone portable dans des casiers, puis plusieurs techniques de contrôle d'identité, de vérification des bagages et de séparation des flux se succèdent. Enjeux : garantir la bonne adéquation entre les arrivées et un contrôle performant. Pour les 40 000 visiteurs annuels, tous les fichiers (FPR, Docvérif, etc.) et services (Marine, DRSD, etc.) sont consultés et recoupés avant de leur permettre de pénétrer sur le site.

Au plus près des SNLE, une fois l'escorte des missiles terminée, une équipe "blanchit" la zone et vérifie les badges de chaque personne présente.

© Tous droits réservés

Des acteurs incontournables

Filtrages, protection sur terre et en mer, contrôles par une équipe cynophile qualifiée en recherche d'explosifs, surveillance des abords à moto tout-terrain, escortes de convois, missions de police judiciaire, capacités en techniques de désentravement… Les compétences des gendarmes sont nombreuses et appréciées : « Ils sont pleinement intégrés à la protection du site et participent, avec les autres unités, à ce que la base demeure opérationnelle 24 heures/24 et ce, depuis plus de 40 ans », souligne le capitaine de frégate Yann G., commandant en second de l'Ile Longue.

De l’Ile Longue à Rosnay

La brigade de gendarmerie maritime de Rosnay (36) appartient à la compagnie de l'Ile Longue. Elle participe à la sécurité de ce centre de transmission de la Marine qui sert de relais ultra-sécurisé aux ordres gouvernementaux et aux messages du commandement vers les sous-marins