Missions en montagne : la gendarmerie aux sommets

Prenez de la hauteur avec ce dossier, qui vous emmène dans l’univers de la montagne, enjeu majeur pour la gendarmerie, en termes de police judiciaire, d’intervention mais aussi de prévention. Un milieu difficile, parfois hostile, où chaque intervention nécessite la maîtrise de technicités et de savoir-faire particuliers. Unités territoriales, mobiles, spécialisées et aériennes y conjuguent leurs efforts au quotidien, été comme hiver.

Les missions du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM)

Avalanches, crevasses, chutes, collisions … le danger est permanent en montagne. Les gendarmes du PGHM (peloton de gendarmerie de haute montagne) spécialisés dans les interventions délicates et dangereuses en haute montagne assurent des missions de secours, d’enquête et de prévention. À Modane, ils interviennent essentiellement sur les vallées de la Maurienne et de la Tarentaise, une zone concentrant le plus grand domaine skiable français. L'année dernière, les hommes du PGHM ont réalisé plus de 280 interventions.

DQTM « été » : un pied dans la spécialité montagne

Chaque année, le centre national d’instruction de ski et d’alpinisme de la gendarmerie forme des gendarmes départementaux et mobiles au Diplôme de qualification technique montagne. À l'issue de leur formation, ils seront compétents pour encadrer les missions de leur unité en montagne et assurer la formation au Certificat élémentaire montagne. Ils pourront également participer aux secours d’envergure, en renfort des unités spécialisées. Focus sur le module « été », coup d'envoi de la formation…