#RépondrePrésent : gestion de crise au cœur des territoires (mars-juin 2020)

Quand les gendarmes prennent soin des soignants

Vols de matériel médical, menaces et agressions envers les personnels soignants… Pendant le confinement, la physionomie de la délinquance s’est métamorphosée pour concentrer ses activités exclusivement sur la crise et les opportunités qu’elle génère. Comment la gendarmerie a-t-elle fait face à ce phénomène inédit ?

Faire face aux violences confinées

Si la mise en place du confinement avait pour objectif de protéger la population du virus, cette situation exceptionnelle a pu engendrer ou accentuer un autre danger, à l’intérieur même des foyers, celui des Violences intra-familiales (VIF). Les groupements ont dû innover pour rester en contact avec les victimes de ces atteintes.

Veiller sur les anciens

Dans le cadre de ses opérations de prévention, et en lien avec les collectivités et les associations locales, la gendarmerie a porté une attention particulière aux personnes âgées et vulnérables, surtout si elles étaient isolées.

Défendre les professionnels

Protéger les entreprises et les commerces contre les dangers d’intrusion physique ou informatique, telle a été l’une des missions principales de la gendarmerie nationale pendant la crise sanitaire. Elle a pu s’appuyer pour cela sur son réseau de proximité et sur des outils préexistants, ou dont le lancement a été accéléré.

Des convois placés sous haute sécurité

Au pic de la crise de la COVID-19, la gendarmerie a su répondre présent pour assurer les escortes de convois de matériels sanitaires devenus sensibles, ou encore celles des évacuations de malades visant à désengorger certains hôpitaux saturés. Les différentes forces de gendarmerie directement engagées sur le terrain ont pu compter sur l’appui du Centre national de sécurité des mobilités (CNSM).

La mission et au-delà...

Tout au long de la crise sanitaire, les gendarmes ont répondu présent. À titre individuel ou collectif, les initiatives se sont multipliées sur l’ensemble du territoire, afin d’accompagner et de rassurer la population, particulièrement les plus fragiles et les plus exposés, ainsi que les acteurs locaux. Bien plus qu’une mission, un véritable état d’esprit !

Quel bilan de l’action de la gendarmerie pendant la crise ?

Inédite, la crise sanitaire a frappé la gendarmerie de plein fouet. Non seulement tous les personnels de l’Arme se sont mobilisés au service de leurs concitoyens dans des opérations d’une ampleur exceptionnelle, de par sa gravité et sa durée, mais ils ont également été confrontés eux-mêmes aux risques de la pandémie, qui pouvait les frapper au sein de leur unité ou de leur famille. Comment les militaires ont-ils fait face ? Quel bilan de leurs actions ? Éléments de réponse avec le général de division Bernard Clouzot, chef de la Cellule nationale de retour d’expérience de la gendarmerie (CNRetex).