Dossiers

Tempête Alex : la gendarmerie mobilise tous ses moyens dans les Alpes-Maritimes

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Depuis maintenant six jours, près de 500 gendarmes départementaux, mobiles et réservistes des Alpes-Maritimes (06), renforcés par des unités voisines voire nationales, sont pleinement engagés dans l’arrière-pays niçois pour aider la population et sécuriser les villages, après les ravages causés par la tempête Alex. Dans cette région très montagneuse, les violentes intempéries ont rendu l’accès à certains hameaux très difficile, voire impossible autrement que par les airs.

D’où l’engagement de moyens spéciaux, à commencer par quatre hélicoptères des forces aériennes de la gendarmerie, permettant notamment le déploiement d’un Pod SC2, un outil de cartographie de crise qui permet d’intégrer toutes modifications environnementales, qu’elles soient d’origine naturelle comme ici, ou humaine, à l’instar des ZAD. 29 militaires du peloton de gendarmerie de haute montagne de Saint-Sauveur-sur-Tinée, équipés de 4x4 et d’un quad, ainsi que les militaires de la brigade nautique d’Antibes, sont également engagés dans les deux vallées les plus touchées.

Le bilan des intempéries fait désormais état de cinq morts et sept disparus. 55 communes sont considérées en état de catastrophe naturelle.

Autres Diaporamas disponibles (142)

Un exercice attentat aux Invalides

Dans une posture vigipirate niveau « sécurité renforcée-risque attentat » et afin de se préparer à toute éventualité, un exercice attentat a été réalisé, le 2 juin dernier, dans le restaurant inter-administratif du site des Invalides. Cette mise en situation faisait intervenir les différentes unités de gendarmerie chargées de la sécurité des personnes et du site, sous le contrôle du GIGN, prêt à intervenir si besoin.

Raviver le souvenir, raviver la flamme

Ils étaient tous réunis sous l’Arc de Triomphe, ce lundi 7 juin, pour honorer le devoir de mémoire. Pilotée par le comité de la Flamme, la cérémonie de ravivage de celle-ci s’est tenue en présence d’autorités civiles et militaires, dont le major général de la gendarmerie nationale, d’anciens combattants et de 126 élèves gendarmes et cadres de la 506e promotion de l’école de gendarmerie de Chaumont. Toutes les générations étaient ainsi représentées autour de la tombe du soldat inconnu, pour assister à ce geste symbolique permettant de commémorer le souvenir des soldats morts pour la France.

Eure : les ministres de l’Intérieur et des Outre-mer, accompagnés du directeur général de la gendarmerie, en visite à la BTA de Gaillon

Ce lundi 17 mai, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu et le Directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), le général d’armée Christian Rodriguez, se sont rendus à la Brigade territoriale autonome (BTA) de Gaillon, dans l’Eure. À cette occasion, a notamment été annoncée la construction Lors d’un point presse, les autorités ont ensuite annoncé la construction d’une brigade sur la commune.

Les gendarmes évacuent la zone illégalement occupée du Carnet

Les gendarmes mobiles ont évacué, ce mardi 23 mars matin, la zone illégalement occupée (ZIO) du Carnet. Cette action, menée sur requête de la préfecture de Nantes (44), avait pour but de reprendre le terrain, occupé par plusieurs dizaines d'opposants à un projet de construction d'un site destiné à accueillir des entreprises de la filière énergies marines renouvelables. L'opération n'a fait aucun blessé.

Visite du ministre de l’Intérieur au GIGN

Accompagné du général de corps d’armée Bruno Jockers, major général de la gendarmerie nationale, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est rendu au GIGN, à Satory, ce mardi 16 mars. Au cours de la matinée, les nombreuses capacités du Groupe, pour certaines uniques en Europe, lui ont été présentées.