En images

250 gendarmes projetés en Nouvelle-Calédonie en vue du référendum sur l’indépendance

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Jeudi 14 octobre, à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, un premier envol pour la Nouvelle-Calédonie était organisé, en vue du troisième référendum sur l’indépendance, prévu le 12 décembre 2021. Les 250 militaires, issus de trois escadrons et demi de gendarmerie mobile, du Groupement tactique de gendarmerie (GTG) et du Groupement opérationnel de maintien de l’ordre (GOMO), étaient rassemblés, prêts à embarquer. Déposé quelques jours auparavant à la base militaire de Creil, leur fret avait été pris en charge par l’armée de l’Air, qui s’est ensuite chargée de le conditionner, avant de veiller à ce qu’il soit chargé dans l’avion en partance. Un personnel de l’arme était donc présent sur site ce jeudi soir durant toute la manœuvre.

Étaient également présents des militaires du Centre national des opérations, chargé de la planification des opérations, et de la Section d’appui de projection des forces (SAPF). Cette dernière, rattachée au Commandement de la gendarmerie d’outre-mer (CGOM), assure trois missions de projection des unités de gendarmerie départementale et mobile : celles des VAC (Voies Aériennes Civiles), des VAM (Voies Aériennes Militaires) et des vols affrétés. Pour ce faire, les gendarmes qui la composent disposent d’un accès complet aux aéroports de la région parisienne.

À l’arrivée à l’aéroport de La Tontouta, les 250 militaires ont été accueillis par le Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, Patrice Faure, accompagné du commandant de la gendarmerie outre-mer, le général de corps d’armée Jean-Marc Descoux, du commandant de la composante gendarmerie de l’opération de sécurisation de la troisième consultation référendaire, le général de division Christophe Marietti, et du commandant de la gendarmerie pour la Nouvelle-Calédonie, le colonel Fabrice Spinetta. Ils ont ensuite débuté leur septaine obligatoire en raison de la situation sanitaire.

Autres Diaporamas disponibles (157)

Démonstration des capacités de la gendarmerie devant 500 auditeurs

Deux exercices de grande ampleur se sont déroulés le 26 novembre sur un camp d'entraînement du GIGN, devant un peu plus de 500 auditeurs de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), du Centre des hautes études militaires (CHEM) et de l’École de Guerre (EdG), dans le but de montrer le savoir-faire d'un escadron de gendarmerie mobile et la montée en puissance d'un maintien de l'ordre vers un rétablissement de l'ordre, puis l'intérêt du Dispositif d’intervention augmenté de la gendarmerie (DIAG) et la complémentarité de la gendarmerie mobile, des forces d'observation et d'intervention du GIGN, avec un appui aérien, et des enquêteurs de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN).
© BRI Marie-Amélie Saillet - Thomas Darnault

Ateliers sportifs avec trois gendarmes de l'armée des champions

Dans le cadre d'une conférence de présentation du Centre national des sports de la défense (CNSD), trois sportifs de haut niveau de la gendarmerie ont proposé aux personnels volontaires de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) des ateliers de découverte de leur discipline respective. Étaient présents : Margot Boulet (aviron) et les Maréchaux des logis (MDL) Maxime Pauty (escrime) et Christopher Patte (tir).

Hommage à Mélanie Lemée

Samedi 20 novembre, s’est déroulé un hommage en l’honneur de la majore Mélanie Lemée, décédée en service le 4 juillet 2020, en présence de ses parents, du général de division Vincent Barbey, commandant la Région de gendarmerie d’Aquitaine, du colonel Emmanuel Houzé, commandant le Groupement de gendarmerie départementale du Lot-et-Garonne, et de la majore Alexa Camy, cheffe de la Communauté de brigades (CoB) d’Aiguillon.

Journée sport armées jeunesse : la gendarmerie au cœur de l’évènement

La journée sport armées jeunesse est une journée de rencontre sportive entre les différentes armées et les jeunes de classes de défense, des apprentis d’Auteuil et d’autres classes à partir de la troisième. Pour cette édition 2021, sur le thème « Les armées parlent à la jeunesse », c’est la gendarmerie nationale, et plus particulièrement le commandement des réserves de la gendarmerie (CRG) qui a été en charge de l’organisation de cet évènement.

11 novembre : commémoration du 103e anniversaire de l’Armistice de 1918

C’est au cœur de Paris, sous l’Arc de Triomphe, que le président de la République, Emmanuel Macron, a présidé, ce jeudi 11 novembre, la commémoration du 103e anniversaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale. Une cérémonie marquée cette année par l’hommage puis l’inhumation du dernier Compagnon de la Libération, Hubert Germain, décédé le 12 octobre 2021, à l'âge de 101 ans.

Formation des équipes médicales opérationnelles de la gendarmerie aux interventions en situation dégradée

Afin d’entraîner les Équipes médicales opérationnelles de la gendarmerie (EMOG) aux interventions dans un contexte de maintien de l’ordre public, un stage spécifique d’une durée de 72 heures a été organisé et intégré au stage de perfectionnement et d’évaluation de la capacité opérationnelle des unités de gendarmerie mobile, au Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie de Saint-Astier.

Visite royale de la princesse Anne de Grande-Bretagne à la garde républicaine

Ce lundi 4 octobre, la garde républicaine a accueilli une invitée de marque. Pour la première fois depuis le début de la pandémie, son Altesse Royale, la princesse Anne de Grande-Bretagne, fille de la reine d’Angleterre Élisabeth II et du prince Philip, a traversé la Manche pour se rendre à Paris. Une visite de deux jours avec, au programme, une visite de la garde républicaine.