En images

250 gendarmes projetés en Nouvelle-Calédonie en vue du référendum sur l’indépendance

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Jeudi 14 octobre, à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, un premier envol pour la Nouvelle-Calédonie était organisé, en vue du troisième référendum sur l’indépendance, prévu le 12 décembre 2021. Les 250 militaires, issus de trois escadrons et demi de gendarmerie mobile, du Groupement tactique de gendarmerie (GTG) et du Groupement opérationnel de maintien de l’ordre (GOMO), étaient rassemblés, prêts à embarquer. Déposé quelques jours auparavant à la base militaire de Creil, leur fret avait été pris en charge par l’armée de l’Air, qui s’est ensuite chargée de le conditionner, avant de veiller à ce qu’il soit chargé dans l’avion en partance. Un personnel de l’arme était donc présent sur site ce jeudi soir durant toute la manœuvre.

Étaient également présents des militaires du Centre national des opérations, chargé de la planification des opérations, et de la Section d’appui de projection des forces (SAPF). Cette dernière, rattachée au Commandement de la gendarmerie d’outre-mer (CGOM), assure trois missions de projection des unités de gendarmerie départementale et mobile : celles des VAC (Voies Aériennes Civiles), des VAM (Voies Aériennes Militaires) et des vols affrétés. Pour ce faire, les gendarmes qui la composent disposent d’un accès complet aux aéroports de la région parisienne.

À l’arrivée à l’aéroport de La Tontouta, les 250 militaires ont été accueillis par le Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, Patrice Faure, accompagné du commandant de la gendarmerie outre-mer, le général de corps d’armée Jean-Marc Descoux, du commandant de la composante gendarmerie de l’opération de sécurisation de la troisième consultation référendaire, le général de division Christophe Marietti, et du commandant de la gendarmerie pour la Nouvelle-Calédonie, le colonel Fabrice Spinetta. Ils ont ensuite débuté leur septaine obligatoire en raison de la situation sanitaire.

Autres Diaporamas disponibles (190)

Formation des équipes médicales opérationnelles de la gendarmerie aux interventions en situation dégradée

Afin d’entraîner les Équipes médicales opérationnelles de la gendarmerie (EMOG) aux interventions dans un contexte de maintien de l’ordre public, un stage spécifique d’une durée de 72 heures a été organisé et intégré au stage de perfectionnement et d’évaluation de la capacité opérationnelle des unités de gendarmerie mobile, au Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie de Saint-Astier.

Visite royale de la princesse Anne de Grande-Bretagne à la garde républicaine

Ce lundi 4 octobre, la garde républicaine a accueilli une invitée de marque. Pour la première fois depuis le début de la pandémie, son Altesse Royale, la princesse Anne de Grande-Bretagne, fille de la reine d’Angleterre Élisabeth II et du prince Philip, a traversé la Manche pour se rendre à Paris. Une visite de deux jours avec, au programme, une visite de la garde républicaine.

Les gendarmes mobilisés face aux intempéries et aux inondations dans le sud-est de la France

Placés en vigilance orange pour pluies-inondations par Météo France, voire rouge s’agissant des Bouches-du-Rhône, cinq départements de la région PACA sont touchés par des pluies torrentielles depuis ce dimanche 3 octobre en soirée. Les gendarmes des différents groupements sont mobilisés auprès des policiers municipaux et des pompiers. Ils apportent notamment leurs concours pour dévier les routes inondées, dégager les axes, mais aussi participer aux évacuations.

Foire internationale de Metz : la gendarmerie sur le terrain

Ouverte le 24 septembre dernier, la Foire internationale de Metz (FIM), organisée sur le thème du « Mieux vivre et Habiter autrement », fermera ses portes ce 4 octobre. Cette édition 2021 a notamment accueilli un stand tenu par des militaires de la région de gendarmerie Grand-Est, qui a permis de présenter au public l’institution et la diversité de ses métiers.

Champagne : les gendarmes veillent au grain

Les vendanges dans le vignoble champenois ont débuté le 12 septembre et se terminent ce week-end. Comme chaque année, la gendarmerie se mobilise fortement afin de contribuer activement au bon déroulement de ces vendanges en contrôlant notamment les secteurs viticoles et les axes routiers qui les desservent et interdire, dans la profondeur du dispositif, une recrudescence des atteintes aux biens.

La Parisienne 2021 : les femmes gendarmes sont dans la course !

Parmi les milliers de compétitrices rassemblées pour la course La Parisienne 2021, le 12 septembre dernier, se trouvaient plusieurs femmes gendarmes. Pour la 24ème édition de cet événement sportif, celles-ci ont rejoint l’équipe de l’association Femmes de l’Intérieur, composée au total d’une vingtaine de participantes. Après s’être élancée sous un soleil éclatant, avec le sourire et dans la bonne humeur, la « team » a parcouru les fameux 7 kilomètres au cœur de Paris et a fini par se classer deuxième équipe sur 40. Un grand bravo à toutes !