En images

Les experts du PJGN : Audrey analyse le profil des criminels

Affectée au Département des sciences du comportement (DSC), la commandante Audrey vient en appui aux enquêteurs dans le cadre de procédures criminelles. Si l’auteur laisse nécessairement des traces de son passage, il en est de même s’agissant de sa psychologie. En observant la scène de crime et au regard du dossier, les analystes comportementaux et les enquêteurs du département tentent de cerner sa personnalité et d’établir son profil. À l’issue, ils proposent des hypothèses de travail aux enquêteurs.

Sécurisation de personnalités sensibles : la sécurité-protection du GIGN engagée.

Le GIGN s’engage sur des missions de sécurité et de protection, sur le territoire national ou à l'étranger, au profit de personnalités sensibles ou menacées et de sites revêtant une sensibilité avérée.
Héritière de l'escadron parachutiste d'intervention et riche d'une expérience de près de 25 ans, cette capacité couvre l'ensemble du spectre de la sécurité/protection.
Les militaires sont susceptibles d'être mis en alerte et engagés dans des délais réduits en France ou à l'étranger, dans des opérations isolées (sécurité de personnel diplomatique dans un pays en crise ou en guerre) ou combinées (théâtre d'opération extérieure notamment).
Ils peuvent être déployés au profit du ministère des Affaires étrangères ou d'organismes internationaux (ONU, Union européenne...) sur proposition de l’État français. Ils mettent en œuvre des savoir-faire spécifiques et sont en mesure d'armer différents dispositifs adaptés à la mission confiée.

Au coeur de l’ouragan : témoignage de gendarme

Du 5 au 6 septembre 2017, un ouragan de classe 5, IRMA, ravage les Antilles, en particulier l’île de Saint-Martin. Premier ouragan à rester classer 5 pendant une aussi longue période, ses rafales dépassent 360 km/h. De la taille de la France, il cause la mort de neuf personnes et des dégâts matériels de grande ampleur. L’adjudant Grégory Desloges est opérateur au centre des opérations et de renseignement de Saint-Martin. Il revient sur ces quelques jours qui ont tout changé, pour les gendarmes de l’île et leurs familles.

Élèves-gendarmes à l’heure espagnole

Nouvelle étape d’une tradition de plusieurs décennies de partenariats entre la gendarmerie nationale et la Guardia civil, la formation d’élèves-gendarmes à l’école des jeunes gardes civils, à Valdemoro, a débuté le 2 octobre. Mis en place dans une logique de rapprochement, d'interopérabilité et de connaissance mutuelle, ce projet d'intégration bilatéral vise à améliorer l'action des deux forces de sécurité, dans la lutte contre le terrorisme, à la fois sur les zones frontalières et à l'étranger.