En images

En bivouac avec les élèves gendarmes de Montluçon

C’est un passage obligé durant la formation initiale en école de gendarmerie : la fameuse semaine de bivouac, ou « quand le terrain commande » ! Du 11 janvier au 5 février derniers, les compagnies de Montluçon ont pu l’expérimenter au camp du Méry. L’installation spartiate, dans des conditions climatiques défavorables, et les différents exercices proposés chaque jour par les cadres (orientation, camouflage, combat, etc.) ont mis les élèves à rude épreuve. Placée au début de la formation, cette semaine demeure néanmoins déterminante pour acquérir les qualités qui leur seront nécessaires dans leur métier au quotidien, comme la rusticité, l’esprit de cohésion ou encore le dépassement de soi.

Tour de France : la gendarmerie au contact des élus

Le coup d’envoi de la 107e édition du Tour de France a été donné samedi dernier à Nice. Durant un mois, 14 000 gendarmes de toutes les subdivisions d’arme, d’active comme de réserve, seront ainsi mobilisés pour assurer la sécurité des cyclistes et des spectateurs. C’est aussi l’objectif de « l’opération prévention », mise en place depuis plusieurs années par la gendarmerie. S’appuyant sur un partenariat fort avec les maires et l'ensemble des acteurs locaux, celle-ci vise à sensibiliser le public aux bons comportements à adopter lors du passage de la caravane et des coureurs.

Le PSIG et l'EDSR veillent sur Castellane

À vélo dans les ruelles de la ville et dans les campings, ou à moto sur les routes qui serpentent autour du lac de Castillon, le Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de Castellane et l'Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) des Alpes-de-Haute-Provence assurent la sécurité des habitants et des nombreux touristes qui se rendent dans la région durant l'été.

C’est tout un métier : enquêteur en milieu souterrain

Les gendarmes du Groupe des spéléologues de la gendarmerie nationale (GSGN) sont formés aux risques inhérents au milieu souterrain. Grâce à leur technicité, ils viennent en appui des unités territoriales à différents titres : disparition inquiétante, recherche de preuves et d’indices, secours à personne, etc. Voyage au centre de la Terre !

Mission périlleuse pour les techniciens SIC de Savoie

Assurer un réseau radio en haute montagne pour que les services de secours communiquent en cas d’urgence, c’est possible grâce… à l’intervention de la gendarmerie ! Les pylônes portant les antennes sont des modèles calqués sur leurs « grands frères » des remontées mécaniques. Mais ces colosses d’acier galvanisé, pourtant certifiés pour des vents à 200 km/h, doivent parfois être changés, tellement les conditions sont extrêmes ! La gendarmerie assure le maintien de ce réseau de manière autonome, grâce à ses techniciens des Systèmes d'information et de communication (SIC). La mission s’avère particulièrement périlleuse pour les gendarmes, comme ici, au Grand Roc Noir, un sommet du massif de la Vanoise, culminant à 3 582 m d'altitude et accessible uniquement en hélicoptère ou par voie d'alpinisme !

Essonne : déploiement des détachements d'appui territorial

Depuis le 20 août, fort du constat d'un relâchement de la population, le groupement de gendarmerie départementale de l'Essonne a mis sur pied les Détachements d'appui territorial (DAT). Composées de quatre réservistes, des patrouilles sont ainsi exclusivement dédiées au contrôle du respect des mesures sanitaires : port du masque, respect des gestes barrières ou encore interdiction de certains rassemblements.

Opérations coordonnées dans les quartiers de Bonneville

Trafics de stupéfiants, vols, dégradations, tapages, rixes, outrages et rébellions ont repris de plus belle depuis le déconfinement ! Pour mettre fin à cette délinquance et retrouver le calme dans la vallée, la compagnie de gendarmerie de Bonneville multiplie les opérations coordonnées, en faisant notamment appel aux brigades, au PSIG Sabre, au Groupe d’investigation cynophile (GIC) et au renfort du Détachement de surveillance et d’intervention (DSI) d’Annecy.

La gendarmerie nationale se déploie au Liban

À la suite de la double explosion survenue le 4 août dans le port de Beyrouth, la gendarmerie nationale a projeté, le 6 août, une mission d’experts de l'IRCGN, dont le rôle était notamment de contribuer à l’identification des victimes, mais aussi la modélisation en 3D de l’accident. Une demande complémentaire d'enquêteurs subaquatiques a été formulée afin de renforcer ce détachement initial.

Les gendarmes de Bonneville gardent le contact durant l’été

Nichée en plein cœur du département de la Haute-Savoie, Bonneville ne désemplit pas durant la saison estivale ! Aussi, en lien avec la police municipale, les gendarmes de la brigade poursuivent leurs patrouilles de police de sécurité du quotidien, au contact des acteurs de la vie locale et de la population… Pour un été en toute tranquillité !

Lacanau : un dispositif renforcé pour la saison estivale

Sur le secteur côtier attractif de Lacanau, en Gironde, la population augmente considérablement durant la saison estivale, avec tous les risques que cela engendre. Face à cette affluence, les gendarmes adaptent leurs moyens et leurs modes d’action afin d’assurer à la population, résidents locaux comme touristes, un été en toute sécurité.

Hérault : les réservistes au cœur du dispositif estival de protection des populations

Tout l’été, les réservistes opérationnels affectés à la compagnie de gendarmerie de Lodève (34) patrouillent dans le cadre du dispositif estival de protection des populations. À raison de trois rondes par jour, dans quatre zones de la circonscription, ils offrent une aide précieuse à leurs camarades d’active, dans un secteur où le tourisme représente un chiffre d’affaires annuel estimé à plus de 1,5 milliard d’euros.

#RépondrePrésent : opérations de sensibilisation sur la route des vacances

Comme ce mardi 28 juillet, sur l’aire d’autoroute de Limours-Janvry, sur l’A10, en région parisienne, les gendarmes des escadrons départementaux de sécurité routière multiplient les opérations de prévention sur l’ensemble du territoire. Par ailleurs toujours mobilisés dans la lutte contre la propagation de la Covid-19, les militaires, en association avec la Fédération française de l’assurance, distribuent également aux automobilistes des kits sanitaires.