En images

Au coeur de l’ouragan : témoignage de gendarme

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Du 5 au 6 septembre 2017, un ouragan de classe 5, IRMA, ravage les Antilles, en particulier l’île de Saint-Martin. Premier ouragan à rester classer 5 pendant une aussi longue période, ses rafales dépassent 360 km/h. De la taille de la France, il cause la mort de neuf personnes et des dégâts matériels de grande ampleur. L’adjudant Grégory Desloges est opérateur au centre des opérations et de renseignement de Saint-Martin. Il revient sur ces quelques jours qui ont tout changé, pour les gendarmes de l’île et leurs familles.

Autres vidéos disponibles (146)

« Scène de vie » : en Isère, les gendarmes multiplient les contrôles en zone périurbaine

À Pont-de-Claix, dans l'Isère, la brigade territoriale autonome patrouille en zone périurbaine. Dans les transports en commun, en VTT, à pied ou encore avec l'appui d'un drone, les gendarmes sont partout pour faire respecter les mesures gouvernementales liées à la crise. Une présence rassurante pour l'adjoint au maire de la commune, qui échange quotidiennement avec les militaires et engage à leurs côtés sa police municipale.

Préparer son déconfinement : comment utiliser un masque ?

Chirurgical, fait maison, en tissu ou en papier, le port d’un masque peut constituer une barrière supplémentaire pour limiter la propagation du coronavirus. Mais quel que soit le type de masque dont on dispose, il ne sert à rien si on l'utilise mal et peut même s'avérer contre-productif. Les experts du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (PJGN) vous aident à comprendre les différences entre les différents types de masques sur le marché et vous montrent surtout comment les utiliser.

« Scène de vie » : gendarmes solidaires avec les seniors

Depuis le début de la crise, la gendarmerie a renforcé ses contacts solidaires. La police de sécurité du quotidien est plus que jamais présente, comme ici à Montluel, où les gendarmes rendent visite aux seniors. Une présence qui fait du bien et réconforte nos aînés qui n'hésitent d'ailleurs pas à leur rendre la pareille !

« Scène de vie » avec les gendarmes luttant contre les violences intrafamiliales

Les mesures de confinement liées au COVID-19 entraînent malheureusement une augmentation des Violences intrafamiliales (VIF). Les gendarmes sont plus que jamais mobilisés pour lutter contre ce phénomène. Des patrouilles de prévention permettent de distribuer des flyers aux pharmacies, dans lesquelles toute victime peut à présent se signaler, afin que les forces de l’ordre soient alertées. Les brigades de prévention de la délinquance juvénile incitent également les victimes à parler, en les informant sur les différents moyens à leur disposition, dont le SMS au 114. Malgré la crise, toutes les unités de terrain demeurent opérationnelles pour assister ces victimes.

« Scène de vie » avec les gendarmes engagés en zone périurbaine

Que ce soit à Fleury-Mérogis ou encore à Bethoncourt, les zones relevant de la gendarmerie sont parfois très éloignées des paysages bucoliques ! Dans les zones de sécurité prioritaires ou les quartiers dits « sensibles », le confinement est parfois plus compliqué à faire respecter. Aussi, les gendarmes multiplient les contrôles d’attestations pour s’assurer de la bonne application des mesures gouvernementales liées au COVID-19. Dans le cadre de cette mission, ils peuvent être renforcés par des gendarmes mobiles, des patrouilles en VTT, ou appuyés par des drones.

« Scène de vie » avec la brigade nautique de Papeete

Difficile de résister à ces eaux cristallines pour les Polynésiens ! Malheureusement, le coronavirus touche également ces îles paradisiaques. Les gendarmes de la brigade nautique de Papeete appuient les unités territoriales et arpentent le littoral pour faire respecter le confinement. Ils s’assurent que les arrêtés spécifiques à la Polynésie française durant la crise sanitaire sont bien mis en œuvre. Ces derniers interdisent les activités nautiques et de plaisance. Seule la pêche professionnelle ou vivrière est autorisée, à condition de détenir une attestation de déplacement dérogatoire.