En images

Notre Dame des Landes : bilan de la première journée d’évacuation

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Près de 2 500 gendarmes mobiles et départementaux, appuyés par des moyens spéciaux, sont intervenus toute la journée sur le site de Notre-Dame-des-Landes, afin d’accompagner la manœuvre d’évacuation des occupants illégaux. Quatorze sites ont été évacués et, pour partie, démontés.

L’opération, commencée ce matin à l’aube et visant à mettre fin à l’occupation illégale du site de Notre-Dame-des-Landes, a vu l’évacuation de quatorze sites. Les structures ont été démantelées ou sont sur le point de l’être, comme la tour du « Lama fâché », le lieu-dit des « Cent noms », où 22 personnes ont été évacuées en sécurité des toits où elles s’étaient retranchées, ou encore celui de « La chèvrerie », où une cinquantaine d’individus s’étaient regroupés.

Les gendarmes ont rencontré une résistance relativement importante de la part des occupants illégaux, estimés à 160. Ils ont notamment dû employer des véhicules blindés munis d’une lame pour dégager les nombreuses barricades, la plupart enflammées, qui obstruaient la route.

Sept personnes ont été interpellées sur le site au cours de la journée. L’opération reprendra demain matin, selon le même mode opératoire.

Autres Diaporamas disponibles (89)

En Bretagne : les équipes cynophiles s’entraînent en trois dimensions

Chaque année, la région de gendarmerie de Bretagne organise une journée de formation annuelle avec toutes ses équipes cynophiles bretonnes (17 maîtres de chien). Elle s'est déroulée mercredi 14 octobre, à Lezardrieux, dans les Côtes d’Armor. En l’air, sur l’eau ou à terre, les chiens et leurs maîtres ont pu démontrer leur forte capacité d’adaptation.

Tempête Alex : onze plongeurs et un sonar

Les plongeurs des Brigades nautiques côtières (BNC) d’Antibes (Alpes-Maritimes), Martigues (Bouches-du-Rhône) et Roquebrune-les-Issambres (Var) explorent, depuis ce vendredi 16 octobre, une zone située à l’embouchure du Var, à la recherche de victimes des crues du 2 octobre. Ils peuvent s’appuyer sur une cartographie des fonds réalisée grâce au sonar high-tech de la brigade fluviale de Strasbourg.

© Dylan MEFFREIT Nice matin droits réservés

Tempête Alex : visite officielle du président de la République

Le président de la République, Emmanuel Macron, accompagné du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est rendu, mercredi 7 octobre, dans trois communes des Alpes-Maritimes, sinistrées par les crues survenues le 2 octobre, afin d’apporter son soutien aux habitants ainsi qu’aux forces de secours et de sécurité engagées. Le chef de l'État s’est d’abord déplacé à Tende, accessible uniquement en hélicoptère, puis à Breil-sur-Roya et Saint-Martin-Vésubie.

Tour de France 2020 : la gendarmerie accompagne les cyclistes jusqu’aux Champs Élysées !

Ce dimanche 20 septembre, les héros du vélo ont donné leurs derniers coups de pédale depuis Mantes-la-Jolie (78) jusqu’à la plus belle avenue du monde, les Champs Élysées. Entre les maillots jaune et vert, le bleu de la gendarmerie complétait la palette à travers la caravane et le dispositif de sécurité mis en place tout au long du parcours.

Le PSIG et l'EDSR veillent sur Castellane

À vélo dans les ruelles de la ville et dans les campings, ou à moto sur les routes qui serpentent autour du lac de Castillon, le Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de Castellane et l'Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) des Alpes-de-Haute-Provence assurent la sécurité des habitants et des nombreux touristes qui se rendent dans la région durant l'été.

Essonne : déploiement des détachements d'appui territorial

Depuis le 20 août, fort du constat d'un relâchement de la population, le groupement de gendarmerie départementale de l'Essonne a mis sur pied les Détachements d'appui territorial (DAT). Composées de quatre réservistes, des patrouilles sont ainsi exclusivement dédiées au contrôle du respect des mesures sanitaires : port du masque, respect des gestes barrières ou encore interdiction de certains rassemblements.

Opérations coordonnées dans les quartiers de Bonneville

Trafics de stupéfiants, vols, dégradations, tapages, rixes, outrages et rébellions ont repris de plus belle depuis le déconfinement ! Pour mettre fin à cette délinquance et retrouver le calme dans la vallée, la compagnie de gendarmerie de Bonneville multiplie les opérations coordonnées, en faisant notamment appel aux brigades, au PSIG Sabre, au Groupe d’investigation cynophile (GIC) et au renfort du Détachement de surveillance et d’intervention (DSI) d’Annecy.