En images

Un « village de la sécurité » dans l’Eure

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Les « Rencontres de la Sécurité » 2019, qui se sont déroulées du mercredi 9 au samedi 12 octobre 2019 inclus, se sont traduites par diverses manifestations sur l’ensemble du territoire, auxquelles a largement pris part la gendarmerie.

Ainsi, à Évreux, dans l’Eure, c’est un véritable « village de la sécurité » qui s’est érigé, samedi 12 octobre. À cette occasion, la gendarmerie a mobilisé quelque 109 gendarmes, répartis sur 15 stands, représentant l’Institution dans son ensemble et dans toutes les dimensions de son action, des unités territoriales aux unités plus spécialisées. L’occasion, au travers des multiples contacts, démonstrations et stands, de présenter au public les missions, les métiers et les moyens de la gendarmerie.

Sont ainsi allés à la rencontre du public, les militaires de la brigade territoriale autonome de Louviers, du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) Sabre de Louviers, de la brigade de prévention de la délinquance juvénile, de l’escadron départemental de sécurité routière, de la brigade départementale de renseignements et d’investigations judiciaires, de la cellule de prévention technique de la malveillance, du centre d’opérations et de renseignement de la gendarmerie d’Évreux, des Forces aériennes de gendarmerie (FAG), de l’escadron de gendarmerie mobile de Dreux, du Groupement blindé de gendarmerie mobile (GBGM) de Versailles, de la Cellule d’appui à la mobilité (CNAMO), du centre d’information et de recrutement, de la brigade fluviale de Rouen, de la brigade de gendarmerie des transports aériens de Deauville-Saint-Gatien, de la brigade de gendarmerie de l’Air d’Évreux, de la garde républicaine, ainsi que de la Musique de la gendarmerie mobile de Maisons-Alfort, qui a assuré deux prestations musicales.

Sur les stands, les unités ont ainsi pu présenter leurs missions et leurs moyens spécifiques, comme le GBGM venu notamment avec un véhicule blindé à roue. Des présentations dynamiques ont également été organisées, à l’instar des démonstrations d’hélitreuillage effectuées par la CNAMO et les FAG, ou encore d’une interpellation d’individus jouée par le PSIG Sabre. Côté police judiciaire, outre la présentation de la police technique et scientifique, de la lutte contre la cybercriminalité et la cyberdélinquance, une scène de crime interactive a permis au grand public d’appréhender cette matière. De même, grâce à un jeu, baptisé "Enquêt'Eure", les visiteurs ont pu se mettre dans la peau d'un gendarme et découvrir de manière ludique les unités et les missions de la gendarmerie nationale. Les gagnants ont d'ailleurs pu participer à la séquence d'interpellation.

Autres Diaporamas disponibles (95)

#FiersDeNosRéservistes : cérémonie de clôture des Journées nationales des réservistes

Débutées le 10 octobre dernier, les Journées nationales des réservistes (JNR) se sont achevées jeudi 12 novembre par une cérémonie de ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe, en présence de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, et du général de division Olivier Kim, commandant des réserves de la gendarmerie. Mis à l'honneur à cette occasion, les réservistes sont une composante essentielle de la gendarmerie, participant quotidiennement à son action sur l’ensemble du territoire.

La mission et au-delà...

Tout au long de la crise sanitaire, les gendarmes ont répondu présent. À titre individuel ou collectif, les initiatives se sont multipliées sur l’ensemble du territoire, afin d’accompagner et de rassurer la population, particulièrement les plus fragiles et les plus exposés, ainsi que les acteurs locaux. Bien plus qu’une mission, un véritable état d’esprit !

Les missions du confinement

Pendant huit semaines, un dispositif inédit de confinement strict est entré en vigueur sur l’ensemble du territoire français. Pour faire face à cette période de crise sanitaire liée au coronavirus, la gendarmerie a déployé toutes ses ressources.

Commémorations du 11 novembre 2020

En raison de la crise sanitaire, les commémorations du 11 novembre se sont tenues sans public. Mais le devoir de mémoire a tout de même été honoré sur l’ensemble du territoire nationale, rendant hommage à ceux qui ont combattus pour la France.

Vendée Globe 2020 : les gendarmes sont sur le pont !

Dimanche 8 novembre, à 14 h 20, les 33 participants de la 9ème édition du Vendée Globe s'élancent en pleine mer, sous l'oeil attentif des gendarmes mobilisés pour sécuriser l'événement. Malgré ce départ à huis-clos, la situation sanitaire et sécuritaire actuelle rend essentielle leur présence. Pendant près de 10 heures, de multiples unités de gendarmerie se partagent alors les trois dimensions. À pied, en véhicule, en bateau ou en hélicoptère, les militaires ont veillé au bon déroulé de cet événement majeur.

En Bretagne : les équipes cynophiles s’entraînent en trois dimensions

Chaque année, la région de gendarmerie de Bretagne organise une journée de formation annuelle avec toutes ses équipes cynophiles bretonnes (17 maîtres de chien). Elle s'est déroulée mercredi 14 octobre, à Lezardrieux, dans les Côtes d’Armor. En l’air, sur l’eau ou à terre, les chiens et leurs maîtres ont pu démontrer leur forte capacité d’adaptation.

Tempête Alex : onze plongeurs et un sonar

Les plongeurs des Brigades nautiques côtières (BNC) d’Antibes (Alpes-Maritimes), Martigues (Bouches-du-Rhône) et Roquebrune-les-Issambres (Var) explorent, depuis ce vendredi 16 octobre, une zone située à l’embouchure du Var, à la recherche de victimes des crues du 2 octobre. Ils peuvent s’appuyer sur une cartographie des fonds réalisée grâce au sonar high-tech de la brigade fluviale de Strasbourg.

© Dylan MEFFREIT Nice matin droits réservés

Tempête Alex : visite officielle du président de la République

Le président de la République, Emmanuel Macron, accompagné du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est rendu, mercredi 7 octobre, dans trois communes des Alpes-Maritimes, sinistrées par les crues survenues le 2 octobre, afin d’apporter son soutien aux habitants ainsi qu’aux forces de secours et de sécurité engagées. Le chef de l'État s’est d’abord déplacé à Tende, accessible uniquement en hélicoptère, puis à Breil-sur-Roya et Saint-Martin-Vésubie.