En images

Wendall Utroi : la psychologie humaine au cœur de l'écriture

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

À l'occasion du salon littéraire organisé par l'École nationale de la gendarmerie nationale, le 18 novembre 2017 à Melun, Wendall Utroi s'est prêté au jeu de l'interview

Retraité de la police nationale, Wendall est un homme d'action devenu auteur à la fin de sa carrière. Il a notamment servi au sein d'une brigade anti-criminalité et en tant qu'instructeur en école de police avant de s'engager pour deux missions, en Afghanistan et au Kosovo. C'est au cours de ces séjours à l'extérieur de nos frontières qu'il ressent le besoin d'écrire. Depuis, en 5 années, il a écrit 5 ouvrages !

Il s'essaye à différents registres comme le thriller psychologique, l'histoire imaginaire et fantastique, ou encore le roman à suspense. Dans la plupart de ses œuvres : les protagonistes sont confrontés à de terribles choix. Ils font face à de nombreux rebondissements, parfois chaotiques. Wendall Utroi aime tenir ses lecteurs en haleine !

Dans cette interview, vous découvrirez quelques facettes de sa personnalité, son histoire, ses relations avec la gendarmerie notamment lorsqu'il était policier. Il nous confie ce qui l'anime, sa passion pour l'écriture et nous parle de l'un de ses livres : "Wanda".

Ouvrages :
1er février 2014 : "Un genou à terre" - thriller psychologique
7 mars 2015 : "Le dompteur de la pluie" - roman "enchanteur", monde fantastique
3 février 2016 : "L'enjeu" - thriller psychologique
13 janvier 2017 : "Wanda" - roman à suspense
21 décembre 2017 : "Comme un phare dans la tourmente" - histoire familiale, empreinte d'amour

Autres vidéos disponibles (110)

En Ardèche, les gendarmes sont prêts pour la saison estivale

Cet été, 71 % des Français vont passer leurs vacances dans l’Hexagone, contre seulement 55 % initialement. Une conséquence évidente de la COVID-19. Mais certains départements y trouvent leur compte, notamment l’Ardèche, qui a dopé ses réservations de plus de 190 %. Un afflux de touristes auquel se prépare déjà la gendarmerie.

« Scène de vie » : aux côtés des gendarmes de Ploërmel

Dans le Morbihan, la gendarmerie est sur tous les fronts. Dans les zones commerciales ou encore aux abords des bureaux de poste, les patrouilles s'enchaînent, pour le plus grand bonheur des Ploërmelais et, plus particulièrement, des commerçants, qui apprécient la présence des gendarmes autour de leurs entreprises. Stéphane Simon, commerçant et adjoint en charge des sports, des équipements sportifs et des associations de la commune, livre son témoignage.

« Scène de vie » : dans le Calvados, les gendarmes répondent présent

À l'heure du déconfinement, dans le Calvados, les habitants dressent un bilan positif de l'action de la gendarmerie sur le territoire. Le maire d'Hermanville-sur-Mer, le propriétaire du Super U de Dozulé ou encore Léon Gautier, personnage emblématique du commando Kieffer, chacun souligne l'engagement de la gendarmerie nationale auprès de sa population. Au-delà de la mission première de protection et de répression, les militaires ont su créer du contact pour rassurer, renseigner et accompagner dans cette période de crise sanitaire.

« Scène de vie » : avec les gendarmes de Valence en prévention auprès des pharmacies

La crise sanitaire peut générer chez certains inquiétude et isolement. Pour aider les personnes âgées ou en situation de handicap, la gendarmerie de Valence dépose des affiches dans les pharmacies, dans le cadre de l'Opération tranquillité senior (OTS). Le confinement a aussi été source de tensions et une nette augmentation des violences conjugales a pu être constatée. Aussi, en parallèle, les militaires rappellent aux pharmaciens qu’ils peuvent jouer le rôle de relais lorsque les victimes veulent alerter sur leur situation.

« Scène de vie » : à Étupes, la gendarmerie veille sur les entreprises

La sous-préfecture de Montbéliard est la plus industrialisée de France, avec des centaines d'entreprises travaillant majoritairement au profit de Peugeot, Alstom et General Electric. Avec la crise sanitaire, un certain nombre d'établissements et de commerces sont à l'arrêt ou fonctionnent au ralenti. Dans ce contexte, la gendarmerie nationale a renforcé l'Opération tranquillité entreprises (OTE), visant à éviter les vols et les effractions, mais aussi à conseiller les chefs d'entreprise. Elle continue également de collaborer avec les élus pour assurer la sécurité de toute la population.

« Scène de vie » : en Isère, les gendarmes multiplient les contrôles en zone périurbaine

À Pont-de-Claix, dans l'Isère, la brigade territoriale autonome patrouille en zone périurbaine. Dans les transports en commun, en VTT, à pied ou encore avec l'appui d'un drone, les gendarmes sont partout pour faire respecter les mesures gouvernementales liées à la crise. Une présence rassurante pour l'adjoint au maire de la commune, qui échange quotidiennement avec les militaires et engage à leurs côtés sa police municipale.

Préparer son déconfinement : comment utiliser un masque ?

Chirurgical, fait maison, en tissu ou en papier, le port d’un masque peut constituer une barrière supplémentaire pour limiter la propagation du coronavirus. Mais quel que soit le type de masque dont on dispose, il ne sert à rien si on l'utilise mal et peut même s'avérer contre-productif. Les experts du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (PJGN) vous aident à comprendre les différences entre les différents types de masques sur le marché et vous montrent surtout comment les utiliser.