En images

À l’aéroport de Dole, les gendarmes veillent au respect des mesures sanitaires

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Avec le renforcement des mesures sanitaires, la gendarmerie a affermi sa présence aux frontières afin de veiller au respect des conditions d’entrée sur le sol national. Depuis près de deux mois, un test PCR négatif de moins de 72 heures ainsi qu’un motif impérieux sont désormais les conditions à remplir. Sur le site de l’aéroport de Dole, où transitent les avions en provenance et en direction du Maroc et de l’Espagne, les gendarmes de la communauté de brigades font montre d’une vigilance accrue. A l’entrée de l’enceinte, ils s’assurent que les voyageurs au départ remplissent bien les conditions sanitaires pour embarquer. Sans motif impérieux, ils ne seront pas autorisés à quitter le sol national. Chaque jour, plusieurs personnes sont invitées à faire demi tour par les gendarmes. Il en est de même à l’arrivée où les non détenteurs d’un test PCR négatif dont l’objet de verbalisation.

© SIRPA - V. Martin

Autres vidéos disponibles (185)

Au coeur de l’ouragan : témoignage de gendarme

Du 5 au 6 septembre 2017, un ouragan de classe 5, IRMA, ravage les Antilles, en particulier l’île de Saint-Martin. Premier ouragan à rester classer 5 pendant une aussi longue période, ses rafales dépassent 360 km/h. De la taille de la France, il cause la mort de neuf personnes et des dégâts matériels de grande ampleur. L’adjudant Grégory Desloges est opérateur au centre des opérations et de renseignement de Saint-Martin. Il revient sur ces quelques jours qui ont tout changé, pour les gendarmes de l’île et leurs familles.