En images

À l’approche de Noël, pensez à la boutique en ligne gendarmerie !

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Les jours s’enchaînent et vous venez de réaliser que dans un mois ce sera déjà Noël ! Il va de nouveau falloir se creuser les méninges pour trouver des idées de cadeaux et les mesures sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19 risquent de ne pas vous faciliter la tâche pour réaliser vos achats… Heureusement, nous avons pour vous la solution ! La boutique en ligne de la gendarmerie devrait vous permettre de contenter toute la famille, avec des vêtements floqués pour les petits comme les grands, des accessoires de mode (montre, sac, casquette, etc.), des objets pratiques (mug, bouteille isotherme, chargeur nomade, …) ou encore des jouets pour les enfants !

Autres vidéos disponibles (119)

« Scène de vie » avec les gendarmes engagés en zone périurbaine

Que ce soit à Fleury-Mérogis ou encore à Bethoncourt, les zones relevant de la gendarmerie sont parfois très éloignées des paysages bucoliques ! Dans les zones de sécurité prioritaires ou les quartiers dits « sensibles », le confinement est parfois plus compliqué à faire respecter. Aussi, les gendarmes multiplient les contrôles d’attestations pour s’assurer de la bonne application des mesures gouvernementales liées au COVID-19. Dans le cadre de cette mission, ils peuvent être renforcés par des gendarmes mobiles, des patrouilles en VTT, ou appuyés par des drones.

« Scène de vie » avec la brigade nautique de Papeete

Difficile de résister à ces eaux cristallines pour les Polynésiens ! Malheureusement, le coronavirus touche également ces îles paradisiaques. Les gendarmes de la brigade nautique de Papeete appuient les unités territoriales et arpentent le littoral pour faire respecter le confinement. Ils s’assurent que les arrêtés spécifiques à la Polynésie française durant la crise sanitaire sont bien mis en œuvre. Ces derniers interdisent les activités nautiques et de plaisance. Seule la pêche professionnelle ou vivrière est autorisée, à condition de détenir une attestation de déplacement dérogatoire.

« Scène de vie » avec le peloton de surveillance et d’intervention de Chantilly

Envie d’une petite promenade nocturne en plein confinement ? Les gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Chantilly veillent chaque nuit au respect des mesures gouvernementales pour éviter la propagation du coronavirus. Au-delà de ces contrôles, ils continuent de lutter contre les vols et les cambriolages, en prêtant une attention toute particulière aux établissements et commerces fermés, mais aussi aux résidences et zones périurbaines.

« Scène de vie » avec la brigade de prévention de la délinquance juvénile du Doubs

Si le confinement est plus difficile à respecter pour les plus jeunes, les gendarmes de la BPDJ du Doubs comptent bien leur faire entendre raison. Habitués à côtoyer le public juvénile, ils contrôlent la bonne application des mesures gouvernementales, notamment dans les quartiers dits « prioritaires ». Pour cela, ils privilégient les patrouilles pédestres, afin de faciliter le contact avec ces populations. Par ailleurs, les militaires poursuivent leur mission de prévention et suivent attentivement l’évolution des violences intrafamiliales sur leur secteur.

« Scène de vie » avec les gendarmes de la compagnie de Bayeux

En cette période de crise sanitaire, les gendarmes doivent s’adapter encore davantage à leur territoire pour mener à bien leur mission de sécurité. C’est le cas pour les militaires de la compagnie de gendarmerie de Bayeux, exerçant en zone périurbaine, qui ont troqué leurs véhicules contre des VTT pour patrouiller dans certains secteurs.

« Scène de vie » avec les mécaniciens du soutien automobile

Les différents acteurs du corps de soutien jouent un rôle primordial dans cette période de crise. Parmi eux, le soutien automobile permet d’assurer le maintien en condition des véhicules des unités, afin que celles-ci puissent continuer d’accomplir leurs missions quotidiennes. Les centres s’organisent face à l’épidémie : les équipes de mécaniciens en service s’alternent et les véhicules sont désinfectés pour limiter la propagation du virus. Par ailleurs, le partenariat avec les concessionnaires permet d’obtenir les pièces détachées nécessaires à certaines réparations.

« Scène de vie » avec des réservistes opérationnels

Face à la crise, les effectifs des unités de gendarmerie, particulièrement sollicités, se voient renforcés par des réservistes opérationnels, dans le cadre de certaines missions. Ces derniers participent notamment à la surveillance des établissements et commerces fermés, à la sécurisation des bureaux de poste, au contact avec les commerçants de proximité, ou encore au contrôle du respect des règles de confinement auprès de la population.

« Scène de vie » avec les gendarmes qui veillent sur les seniors

En cette période de crise sanitaire, les gendarmes veillent sur les personnes âgées, particulièrement vulnérables face au coronavirus et pouvant souffrir de l’isolement lié aux mesures de confinement. Les opérations tranquillité senior permettent de garder le contact avec les anciens, de répondre à leurs questions, mais aussi de les rassurer. Les gendarmes effectuent ces missions en lien étroit avec les collectivités locales et la police municipale, qui ont une fine connaissance de leur population.

« Scène de vie » avec les gendarmes sécurisant les bureaux de poste

Depuis le 6 avril dernier, les gendarmes d’active, mais aussi de nombreux réservistes opérationnels, accompagnent la ré-ouverture des bureaux de poste. Ils veillent notamment à ce qu’il n’y ait pas de troubles à l’ordre public, qu’il s’agisse de tensions dans les files d’attente ou d’agressions envers les employés. Ils sécurisent également les abords des distributeurs automatiques et des guichets, afin de prévenir d’éventuels vols et de protéger plus particulièrement les personnes vulnérables. Enfin, ils s’assurent que les usagers respectent bien les règles du confinement, en étant notamment porteurs d’une attestation de déplacement dérogatoire.

« Scène de vie » avec les militaires de la région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes

Depuis le début de la crise sanitaire, la région de gendarmerie Auvergne-Rhône-Alpes s’est organisée pour apporter l’appui nécessaire aux unités et à l’état-major. Ils sont officiers, sous-officiers, personnels civils, ils officient en tant que maître de chien, aumônier, gendarme mobile, responsable de la sécurité des systèmes d’information, cuisinière au sein du cercle mixte, magasinier, ou au sein de la brigade fluviale,… Chacun a son rôle à jouer !