En images

Au cœur de la lutte anti-drone avec la gendarme Marie

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Du haut de ses 25 ans, la gendarme Marie fait partie des six femmes qui composent actuellement la Section de protection appui drone (SPAD) du 2e régiment d'infanterie de la Garde républicaine. Il y a quelques années, après un passage en gendarmerie départementale, en qualité de gendarme adjoint volontaire, et près d'un an de formation en école de sous-officiers, elle a choisi d'intégrer la Garde républicaine, afin de découvrir une autre facette de l'Institution. Lorsque l'occasion s’est offerte de présenter les tests de sélection pour rejoindre la SPAD, unité spécialisée dans la lutte anti-drone, elle n'a pas hésité. Aujourd'hui, elle a déjà à son actif plusieurs heures de surveillance en hauteur ainsi que de multiples descentes en rappel et œuvre pleinement à la protection du territoire et de ses plus hautes autorités. C'est depuis le sommet d'une tour de plus de 50 mètres que la gendarme Marie partage aujourd’hui son expérience.

© Sirpa gendarmerie - Pôle vidéo

Autres vidéos disponibles (191)

La gendarmerie maritime sécurise la finale de la Coupe du Monde de voile

La finale de la Coupe du Monde de voile s’est déroulée du 4 au 10 juin, sur le stade nautique du Roucas-Blanc, à Marseille. La Gendarmerie maritime (GMar) a déployé ses moyens afin de sécuriser l’épreuve où s’affrontaient 324 concurrents représentant 42 nations. Ce fut également l’occasion pour la GMar de présenter son dispositif de sécurité au Comité international olympique (CIO), puisque ce même site accueillera des épreuves des Jeux olympiques de 2024.

Hommage aux morts de la gendarmerie

La gendarmerie a rendu hommage à ses militaires morts dans l’accomplissement de leur devoir en 2018. À Paris, la cérémonie s’est tenue vendredi 15 février dans la cour d'honneur de l’Hôtel national des Invalides.

À Dijon, élèves gendarmes et élèves gardes civils côte à côte pour la présentation au drapeau

Le 13 février, Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, a présidé la cérémonie de présentation au drapeau de la première compagnie, à l'École de sous-officiers de gendarmerie de Dijon, en présence du directeur général de la gendarmerie nationale et du directeur général de la guardia civil espagnole.

Au coeur de l'IRCGN…

L’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) est un institut de sciences forensiques, englobant sur un même site toutes les technologies et sciences concernant la recherche de la vérité scientifique au procès pénal. Le statut militaire des gendarmes scientifiques leur permet d’œuvrer en tous lieux et tous temps, donnant à cette unité un statut opérationnel reconnu dans le monde entier.