En images

C’est tout un métier : Roxane, maître de chien en stage au CNICG - Épisode 2/5

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

La cheffe Roxanne est maître de chien au sein du groupe d’investigations cynophile d’Ajaccio. Actuellement en stage au Centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie (CNICG), à Gramat, elle explique concrètement en quoi consiste son métier.

Autres vidéos disponibles (119)

Val Thorens – Sécurisation de la station

Perchée à 2 300 m d'altitude, Val Thorens est la plus haute station d'Europe. Elle accueille plus de 27 000 touristes l'hiver contre 3 500 hors saison. Afin de veiller à la sécurité de ces vacanciers, la gendarmerie arme un poste provisoire pour la saison. Immersion.

Les missions du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM)

Avalanches, crevasses, chutes, collisions … le danger est permanent en montagne. Les gendarmes du PGHM (peloton de gendarmerie de haute montagne) spécialisés dans les interventions délicates et dangereuses en haute montagne assurent des missions de secours, d’enquête et de prévention. À Modane, ils interviennent essentiellement sur les vallées de la Maurienne et de la Tarentaise, une zone concentrant le plus grand domaine skiable français. L'année dernière, les hommes du PGHM ont réalisé plus de 280 interventions.

Les missions du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM)

Avalanches, crevasses, chutes, collisions … le danger est permanent en montagne. Les gendarmes du PGHM (peloton de gendarmerie de haute montagne) spécialisés dans les interventions délicates et dangereuses en haute montagne assurent des missions de secours, d’enquête et de prévention. À Modane, ils interviennent essentiellement sur les vallées de la Maurienne et de la Tarentaise, une zone concentrant le plus grand domaine skiable français. L'année dernière, les hommes du PGHM ont réalisé plus de 280 interventions.

Contre-terrorisme : exercice d'ampleur en milieu aéroportuaire

L’aéroport de Tarbes-Lourdes-Pyrénées est un site sensible sur lequel tous les services de l’État seraient engagés en cas d’attaque terroriste. Le 14 novembre 2017, la préfecture des Hautes-Pyrénées a piloté un execice d'ampleur afin que les unités s’entraînent. Au total : 143 gendarmes de différentes composantes ont été engagés : la Brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA), la section aérienne de gendarmerie de Toulouse, plusieurs unités et services du groupement de gendarmerie départementale des Hautes-Pyrénées ainsi que l’antenne-GIGN de Toulouse.

Cédric Péron : polars et thrillers au cœur de la S.R. d’Orléans

À l’occasion du salon littéraire organisé par l’École des officiers de la gendarmerie nationale, le 18 novembre 2017 à Melun, Cédric Péron s’est prêté au jeu de l’interview. Pourquoi ? Au-delà des mots que cet auteur originaire de Touraine aime écrire, il s’intéresse de près à l’Institution… En effet, son troisième ouvrage, « Souffrance », met en scène deux gendarmes de la Section de recherches (S.R.) d’Orléans, Anastasie et Florian. Ils enquêtent sur une série de meurtres d’une violence sans nom qui les propulse dans un tourbillon cauchemardesque.

Au début de l’année 2017, Cédric Péron publie son thriller « Charly : Au commencement ». L’histoire d’un homme ne supportant plus les « cons » et qui décide de passer à l’action, à sa façon. Quelques mois plus tard, notre écrivain propose à ses lecteurs de retrouver Charly, qui n’aime toujours pas les « cons », mais également Anastasie et Florian. Ces derniers sont envoyés en Touraine : deux corps viennent d’être retrouvés dans le Cher et les similitudes avec un meurtre récent sont grandes. La traque peut commencer…

Cédric Péron, « Charly : La Traque », 14 décembre 2017.

Cédric Péron : polars et thrillers au cœur de la S.R. d’Orléans

À l’occasion du salon littéraire organisé par l’École des officiers de la gendarmerie nationale, le 18 novembre 2017 à Melun, Cédric Péron s’est prêté au jeu de l’interview. Pourquoi ? Au-delà des mots que cet auteur originaire de Touraine aime écrire, il s’intéresse de près à l’Institution… En effet, son troisième ouvrage, « Souffrance », met en scène deux gendarmes de la Section de recherches (S.R.) d’Orléans, Anastasie et Florian. Ils enquêtent sur une série de meurtres d’une violence sans nom qui les propulse dans un tourbillon cauchemardesque.

Au début de l’année 2017, Cédric Péron publie son thriller « Charly : Au commencement ». L’histoire d’un homme ne supportant plus les « cons » et qui décide de passer à l’action, à sa façon. Quelques mois plus tard, notre écrivain propose à ses lecteurs de retrouver Charly, qui n’aime toujours pas les « cons », mais également Anastasie et Florian. Ces derniers sont envoyés en Touraine : deux corps viennent d’être retrouvés dans le Cher et les similitudes avec un meurtre récent sont grandes. La traque peut commencer…

Cédric Péron, « Charly : La Traque », 14 décembre 2017.

Maxime Chattam : audition d’un romancier passionné

Le 8 novembre 2017, à l'occasion de la sortie de son troisième thriller consacré aux enquêteurs de la gendarmerie, « L'appel du néant », Maxime Chattam nous a accordé une interview dans les locaux de la Section de recherches (S.R.) de Paris. Avec une réelle volonté de partage, il nous explique comment il s’est renseigné sur les enquêteurs et les experts de l’Arme, il nous confie ses impressions, ses coups de cœur. En exclusivité, il nous dévoile quelques bribes de son prochain projet : un nouveau roman (une nouvelle trilogie?) au cœur de la S.R. de Paris et du... GIGN !

Maxime Chattam : audition d’un romancier passionné

Le 8 novembre 2017, à l'occasion de la sortie de son troisième thriller consacré aux enquêteurs de la gendarmerie, « L'appel du néant », Maxime Chattam nous a accordé une interview dans les locaux de la Section de recherches (S.R.) de Paris. Avec une réelle volonté de partage, il nous explique comment il s’est renseigné sur les enquêteurs et les experts de l’Arme, il nous confie ses impressions, ses coups de cœur. En exclusivité, il nous dévoile quelques bribes de son prochain projet : un nouveau roman (une nouvelle trilogie?) au cœur de la S.R. de Paris et du... GIGN !