En images

Entraînement à la verticale avec le PGHM de Savoie

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Depuis les sentiers de randonnée, au loin se dessine le sommet du Mont Pourri, son blanc immaculé contrastant avec le bleu azur du ciel. Le paysage est digne d’une carte postale. Mais pour les deux militaires du Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), pas question de flâner, mais plutôt de s’entraîner ! Au sein de l’unité, l’entraînement représente une part majeure de l’activité. « On ne peut pas se permettre de ne pas être opérationnel, quelles que soient les circonstances. Le vecteur aérien est présent dans quasiment toutes nos interventions, mais le jour où il fait mauvais et que l’hélicoptère ne peut pas décoller, il faut partir à pied de Bourg-Saint-Maurice. C’est grâce à l’entraînement qu’on peut rejoindre les victimes », explique Damien, secouriste. Canyoning, ski, escalade, cascade de glace… Dès qu’ils ne sont pas d’alerte secours, les militaires s’exercent dans l’ensemble des milieux dans lesquels ils sont amenés à intervenir.

Ce jour-là, la matinée est consacrée à l’escalade. Équipés de cordes, de baudriers, de dégaines et autres matériels en tout genre, les deux gendarmes s’apprêtent à gravir l’une des nombreuses parois de leur secteur. « Aujourd’hui, on est sur de l’entraînement technique. Ici, la progression est aseptisée, car on est sur le secteur d’une école d’escalade. Les points et les relais sont déjà en place », indique Damien. Mais dans les zones non équipées, les militaires peuvent même aller jusqu’à prendre un perforateur pour mettre en place des points de progression. Pour eux, le secours prime, et ce ne sont pas des dizaines de mètres de hauteur qui les arrêteront !

Autres Diaporamas disponibles (195)

Hommage aux deux militaires du 2ème Régiment de Hussards décédés au Mali

Un hommage s'est déroulé à Paris, jeudi 7 janvier, en l'honneur du sergent Yvonne Huynh et du brigadier Loïc Risser, du 2e Régiment de Hussards de Haguenau, qui ont trouvé la mort dimanche 3 janvier au Mali, dans le cadre de l’opération Barkhane. Les motocyclistes de la garde républicaine ont escorté les corbillards des deux soldats jusqu’à l'Hôtel des Invalides, où les honneurs funèbres militaires leur ont été rendus.

Hommage national rendu aux trois soldats tombés pour la France

Ce lundi 4 janvier 2021, un hommage national a été rendu aux trois soldats du 1er régiment de chasseurs tués par un engin explosif improvisé le 28 décembre dernier au Mali. Les motocyclistes de la garde républicaine ont escorté les corbillards du maréchal des logis Tanerii Mauri et des brigadiers Quentin Pauchet et Dorian Issakhanian jusqu’aux Invalides.

Sécurisation des fêtes de fin d'année : les gendarmes veillent sur vous !

Partout en France, les gendarmes mobiles et départementaux assurent une surveillance accrue des lieux publics à l'occasion des fêtes de fin d'année. Aux abords des églises pour les messes de Noël, sur les marchés ou encore dans les zones commerciales, de jour comme de nuit, ils veillent sans relâche sur la population et assurent sa sécurité afin que chacun passe des fêtes sans encombres.
L'ensemble de la gendarmerie vous souhaite de passer joyeuses fêtes de fin d'année !

#FiersDeNosRéservistes : cérémonie de clôture des Journées nationales des réservistes

Débutées le 10 octobre dernier, les Journées nationales des réservistes (JNR) se sont achevées jeudi 12 novembre par une cérémonie de ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe, en présence de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, et du général de division Olivier Kim, commandant des réserves de la gendarmerie. Mis à l'honneur à cette occasion, les réservistes sont une composante essentielle de la gendarmerie, participant quotidiennement à son action sur l’ensemble du territoire.