En images

Formation des équipes médicales opérationnelles de la gendarmerie aux interventions en situation dégradée

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Afin d’entraîner les Équipes médicales opérationnelles de la gendarmerie (EMOG) aux interventions dans un contexte de maintien de l’ordre public, un stage spécifique d’une durée de 72 heures a été organisé et intégré au stage de perfectionnement et d’évaluation de la capacité opérationnelle des unités de gendarmerie mobile, au Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie de Saint-Astier. L’objectif de ce stage est double. Il permet, dans un premier temps, de travailler en s’intégrant dans une manœuvre globale décidée par les chefs tactiques (au niveau des groupements tactiques de gendarmerie et des escadrons de gendarmerie mobile), en prenant en compte les contraintes opérationnelles des différents échelons. Puis, dans un second temps, le stage permet d’acclimater les EMOG à l’environnement du rétablissement de l’ordre, en les plaçant en situation dégradée. Une mise en conditions réelles pour qu’ils puissent mieux appréhender les difficultés que représente la prise en charge d’un blessé (ambiance sonore, lacrymogène, jets de projectiles, etc.) sous le signe de l’urgence. Les EMOG sont des entités fonctionnelles non organiques, composées au minimum d’un médecin, d’un infirmier et d’un conducteur. Désignées par leur centre médical des armées de rattachement, elles se déploient, sur demande du commandement de région de gendarmerie, à l’occasion de certaines manifestations susceptibles de générer de graves troubles à l’ordre public. Leur mission première est alors d’assurer le soutien médical des unités de gendarmerie engagées.

Autres Diaporamas disponibles (195)

Hommage aux deux militaires du 2ème Régiment de Hussards décédés au Mali

Un hommage s'est déroulé à Paris, jeudi 7 janvier, en l'honneur du sergent Yvonne Huynh et du brigadier Loïc Risser, du 2e Régiment de Hussards de Haguenau, qui ont trouvé la mort dimanche 3 janvier au Mali, dans le cadre de l’opération Barkhane. Les motocyclistes de la garde républicaine ont escorté les corbillards des deux soldats jusqu’à l'Hôtel des Invalides, où les honneurs funèbres militaires leur ont été rendus.

Hommage national rendu aux trois soldats tombés pour la France

Ce lundi 4 janvier 2021, un hommage national a été rendu aux trois soldats du 1er régiment de chasseurs tués par un engin explosif improvisé le 28 décembre dernier au Mali. Les motocyclistes de la garde républicaine ont escorté les corbillards du maréchal des logis Tanerii Mauri et des brigadiers Quentin Pauchet et Dorian Issakhanian jusqu’aux Invalides.

Sécurisation des fêtes de fin d'année : les gendarmes veillent sur vous !

Partout en France, les gendarmes mobiles et départementaux assurent une surveillance accrue des lieux publics à l'occasion des fêtes de fin d'année. Aux abords des églises pour les messes de Noël, sur les marchés ou encore dans les zones commerciales, de jour comme de nuit, ils veillent sans relâche sur la population et assurent sa sécurité afin que chacun passe des fêtes sans encombres.
L'ensemble de la gendarmerie vous souhaite de passer joyeuses fêtes de fin d'année !

#FiersDeNosRéservistes : cérémonie de clôture des Journées nationales des réservistes

Débutées le 10 octobre dernier, les Journées nationales des réservistes (JNR) se sont achevées jeudi 12 novembre par une cérémonie de ravivage de la Flamme sous l’Arc de Triomphe, en présence de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, et du général de division Olivier Kim, commandant des réserves de la gendarmerie. Mis à l'honneur à cette occasion, les réservistes sont une composante essentielle de la gendarmerie, participant quotidiennement à son action sur l’ensemble du territoire.