En images

Guadeloupe : la sécurité sous le soleil

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Si la météo guadeloupéenne incite plus au port du short que du pantalon, certains se distinguent par leur tenue qui ne se prête guère au climat tropical : les gendarmes ! Au sein de l’archipel de la Guadeloupe et des Îles du Nord, plus de 1 000 militaires se partagent la tâche d’assurer la sécurité de la population. Sur terre, en mer ou dans les airs, quelle que soit la mission, ils répondent présent. Avec une moyenne de 16 500 crimes et délits et 15 000 interventions par an, l’activité y est dense. Pour couvrir l’ensemble de son territoire éclaté, le Commandement de la gendarmerie (COMGEND) de Guadeloupe dispose sur place de moyens multiples et complémentaires. Car en plus des brigades, des unités de recherches et de sécurité routière, des Pelotons de surveillance et d’intervention (PSIG) et des renforts de gendarmerie mobile et la Garde républicaine, sont également présentes sur l’île une brigade nautique, une brigade de gendarmerie des transports aériens, une section aérienne et une Antenne du groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (AGIGN). Cette concentration est indispensable afin de pouvoir agir en autonomie et faire face à la délinquance ainsi qu’aux mouvements d’ordre public.

Autres Diaporamas disponibles (190)

Un vent européen souffle sur le Tour de France

La Grande Boucle touche à sa fin ce dimanche 24 juillet. Durant trois semaines, les coureurs auront parcouru plus de 3 000 km sur les routes de France, mais également à travers certains pays européens. Danemark, Belgique et Suisse ont en effet eu la chance d’accueillir cette année des départs et des arrivées d’étape.

CSAG de Melun : le soutien auto garant de la continuité opérationnelle

Avec la gestion d’un parc de quelque 1 130 véhicules (600 gendarmerie et 530 police) et plus de 3 000 prestations à l’année, le Centre de soutien automobile de la gendarmerie (CSAG) de Melun fait partie des plus importants de France, une particularité dont peuvent notamment se prévaloir les structures d’Île-de-France. Entretien, réparations mécaniques, installations des rampes lumineuses, deux-tons, caméras embarquées, radio, carrosserie, une activité dense et variée, assurée par 29 personnels, dont 14 mécaniciens, deux carrossiers et un dépanneur. Depuis 2016, le CSAG de Melun apporte également chaque année son soutien au SIRPA-G pour la préparation des véhicules de la caravane gendarmerie du Tour de France, au sein de laquelle il détache, depuis 2019, et durant toute la durée de l’épreuve, un mécanicien-logisticien.