En images

Hommage national rendu aux trois soldats tombés pour la France

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Ce lundi 4 janvier 2021, un hommage national a été rendu aux trois soldats du 1er régiment de chasseurs tués par un engin explosif improvisé le 28 décembre dernier au Mali. Les motocyclistes de la garde républicaine ont escorté les corbillards du maréchal des logis Tanerii Mauri et des brigadiers Quentin Pauchet et Dorian Issakhanian jusqu’aux Invalides. Un silence solennel régnait lors de la traversée du Pont Alexandre III, tandis que les parisiens s’étaient amassés aux côtés de leurs frères d’armes, des sapeurs pompiers de Paris, et des anciens combattants qui inclinaient leur drapeaux. Une cérémonie militaire s’est tenue aux Invalides, dans la plus stricte intimité, présidée par le général d'armée Thierry Burkhard, chef d'état-major de l'armée de Terre, et en présence du général d’armée Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie nationale. Ce mardi 05 janvier 2021, une autre cérémonie a eu lieu cette fois dans l’enceinte du régiment à Thierville-sur-Meuse. À l’issue, les autorités, notamment la ministre des Armées, Florence Parly et sa ministre déléguée, Geneviève Darrieussecq ont pu rencontrer les familles des soldats.

Autres Diaporamas disponibles (112)

Notre Dame des Landes : bilan de la première journée d’évacuation

Près de 2 500 gendarmes mobiles et départementaux, appuyés par des moyens spéciaux, sont intervenus toute la journée sur le site de Notre-Dame-des-Landes, afin d’accompagner la manœuvre d’évacuation des occupants illégaux. Quatorze sites ont été évacués et, pour partie, démontés.

L’opération, commencée ce matin à l’aube et visant à mettre fin à l’occupation illégale du site de Notre-Dame-des-Landes, a vu l’évacuation de quatorze sites. Les structures ont été démantelées ou sont sur le point de l’être, comme la tour du « Lama fâché », le lieu-dit des « Cent noms », où 22 personnes ont été évacuées en sécurité des toits où elles s’étaient retranchées, ou encore celui de « La chèvrerie », où une cinquantaine d’individus s’étaient regroupés.

Les gendarmes ont rencontré une résistance relativement importante de la part des occupants illégaux, estimés à 160. Ils ont notamment dû employer des véhicules blindés munis d’une lame pour dégager les nombreuses barricades, la plupart enflammées, qui obstruaient la route.

Sept personnes ont été interpellées sur le site au cours de la journée. L’opération reprendra demain matin, selon le même mode opératoire.

Val Thorens - Sécurisation de la station

Perchée à 2 300 m d'altitude, Val Thorens est la plus haute station d'Europe. Elle accueille plus de 27 000 touristes l'hiver contre 3 500 hors saison. Afin de veiller à la sécurité de ces vacanciers, la gendarmerie arme un poste provisoire pour la saison. Immersion.

Bure : opération pour mettre fin à l'occupation illégale du Bois-Lejuc

Aujourd'hui, à 6h15, sous l'autorité de la préfète de la Meuse, une opération menée par la gendarmerie nationale a débuté. Elle vise à mettre fin à l’occupation illégale du Bois-Lejuc, site de 221 hectares destiné au projet d’intérêt national CIGEO, situé au nord de la commune de Bure (55).

Elle vient mettre à exécution une décision de justice du Tribunal de Grande Instance de Bar-le-Duc.

Élèves-gendarmes à l’heure espagnole

Nouvelle étape d’une tradition de plusieurs décennies de partenariats entre la gendarmerie nationale et la Guardia civil, la formation d’élèves-gendarmes à l’école des jeunes gardes civils, à Valdemoro, a débuté le 2 octobre. Mis en place dans une logique de rapprochement, d'interopérabilité et de connaissance mutuelle, ce projet d'intégration bilatéral vise à améliorer l'action des deux forces de sécurité, dans la lutte contre le terrorisme, à la fois sur les zones frontalières et à l'étranger.