En images

La garde républicaine au Royal Windsor Horse Show

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

À l’occasion du jubilé de platine de la Reine d’Angleterre, le régiment de cavalerie de la Garde républicaine s’est rendu au château de Windsor pour participer à un événement hors du commun : le Royal Windsor Horse Show. Un spectacle équestre international créé en 1943 et qui, cette année, en raison du 70e anniversaire du règne de la Reine Elizabeth II, revêt un caractère bien particulier. Invités par le régiment de cavalerie de la maison royale (Household Cavalry Mounted Regiment, avec qui la Garde est jumelée depuis de très nombreuses années), les 17 cavaliers présents se sont produits lors de cinq représentations. Durant 2h30, ils ont fait battre le cœur du public au rythme des unités militaires, des danses, des cascades, de la musique et d’un show équestre hors du commun. Samedi soir, parmi le public, une invitée de marque était présente : la princesse Anne. Le dernier soir, l’ensemble des participants s'est produit ensemble pour un tableau final, apogée de ce spectacle qui a été, cette année, une très grande réussite. 

Pour clore ce royal événement, la reine est venue saluer les cavaliers de la Garde républicaine lors d’une revue des troupes, qu'elle a effectuée depuis son véhicule. 

Au côté du régiment de cavalerie de la Garde républicaine, d’autres régiments de cavalerie d’excellence étaient également présents, à l’image de ceux de la Royal Navy, de la Norwegian Royal Households, du Royal Regiment of Scotland, et bien d’autres. Un événement international pour célébrer la Reine Elizabeth II, dont le règne est, aujourd’hui, le plus long de la monarchie britannique. 

Autres Diaporamas disponibles (206)

Une journée de prévention des risques routiers à l’école de gendarmerie de Châteaulin

Le 16 novembre dernier, l’école de Châteaulin a organisé une journée de prévention des risques routiers à destination de ses cadres et de ses élèves, avec un double objectif : la prise de conscience des risques liés à la mobilité sur les voies routières mais aussi de l’importance du métier de gendarme et des missions qui lui sont confiées en la matière.

Lancement des Journées sport armées-jeunesse (JSAJ)

Mercredi 9 novembre, au Centre national des sports de la Défense (CNSD), à Fontainebleau, a eu lieu le lancement des Journées sport armées-jeunesse (JSAJ), qui vont permettre à plus de 10 000 jeunes de vivre une journée sportive aux côtés d’unités militaires, au sein des armées, directions et services et de la gendarmerie nationale.

Cérémonie du 11 novembre

Vendredi 11 novembre 2022, le président de la République Emmanuel Macron a honoré la mémoire des combattants de la Grande Guerre, au cours d’une cérémonie d’hommage sous l’Arc de Triomphe. A Paris, comme partout en France, les unités de gendarmerie ont célébré cet Armistice qui a mis fin à la Grande Guerre.

Sécurisation du match PSG - Benfica Lisbonne

Les escadrons de gendarmerie mobile de Dreux (26/3), du Havre (22/3) et d'Argentan (23/3) étaient engagés mardi 11 octobre aux abords du Parc des Princes, à Paris, pour sécuriser le match de football de Ligue des champions opposant le Paris Saint-Germain au Benfica Lisbonne.

Célébration de la Saint-Michel au GIGN

Jeudi 6 octobre, à Satory, le général Ghislain Réty, commandant du GIGN, et les militaires de l’unité, ont accueilli plus d’un millier d’invités, venus d’unités de gendarmerie partenaires, mais aussi des partenaires extérieurs et de l’étranger, ainsi que de nombreux « anciens » du groupe, afin de célébrer la Saint-Michel, patron des parachutistes de toutes les unités armées aéroportées, et donc des militaires du GIGN central, brevetés « para ».

110 coureurs et 10 joëlettes de la gendarmerie aux 20 kilomètres de Paris

Dimanche 9 octobre, 110 coureurs de la gendarmerie nationale, de tous statuts et de tous grades, ont parcouru les 20 kilomètres de Paris et mené jusqu’à la ligne d’arrivée 10 enfants et adultes en situation de handicap, passagers d’un jour de leur joëlette, un siège adapté équipé d’une roue, d’un frein, d’une suspension et de brancards réglables permettant d’être à la fois tiré et poussé.