En images

Les gendarmes de Champagnole se mobilisent pour faire respecter les mesures sanitaires

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

À l’est du département du Jura, les gendarmes de la Communauté de brigades (CoB) de Champagnole se mobilisent chaque jour afin de veiller à l’application des directives gouvernementales relatives à la lutte contre la propagation de la Covid-19. Dans ce cadre, les militaires allient prise de contact avec les commerçants, prévention dans les grandes surfaces et contrôle du respect du couvre-feu à compter de 18 heures. « Dans les commerces, on s’assure du respect des jauges et de la distanciation physique. Nous avons un bon contact avec les commerçants, ils sont satisfaits de nos passages » explique l’adjudant Fabien, commandant la brigade de proximité de Champagnole. La présence des militaires est nécessaire et renforce l’application des règles sanitaires. Si l’essentiel de leur action passe en effet par la prévention et la sensibilisation, pour les récalcitrants en revanche, la verbalisation est inévitable. Mais de manière générale, les gendarmes font face à une population plutôt respectueuse de ces mesures. « Depuis le début de l’année 2021, on a relevé 24 infractions pour le non respect du couvre feu. Il s’agissait essentiellement de jeunes qui squattaient dans des bâtiments désaffectés à 1 ou 2 heures du matin. A 18 heures en revanche, on a peu besoin de verbaliser car il s’agit surtout de personnes rentrant du travail. » ajoute l’adjudant Fabien.

 

Autres Diaporamas disponibles (190)

Bretagne : cinq semaines de formation militaire tactique

Une formation militaire tactique a été dispensée, du 21 au 25 mars, au Centre régional d'instruction de Pontivy (CRI), au profit de 18 militaires des escadrons de la zone de défense et de sécurité Ouest. Au total, ce sont cinq semaines de formation qui ont ainsi été programmées depuis le 31 janvier, afin de répondre à la volonté d’aguerrir les militaires des Pelotons de sécurité et d'intervention (PSIG) et des Escadrons de gendarmerie mobile (EGM) sur une réponse adaptée au type du drame de Saint-Just.

Journée internationale des femmes et des filles de science : portrait, en image, de la cheffe Sandrine

À l'occasion de la journée internationale des femmes et des filles de science, découvrez le portrait, en image, de la cheffe Sandrine. Technicienne en identification criminelle, la sous-officier, issue des troupes aéroportées de Pau, dispose d'un parcours riche, avant de se spécialiser dans le domaine de la Police technique et scientifique (PTS).

Paris : des missions particulières pour la mobile

La capitale bénéficie du renfort permanent de six Escadrons de gendarmerie mobile (EGM). La grande couronne parisienne bénéficie également du renfort des gendarmes mobiles, à l’instar de la Zone de sécurité prioritaire du Val-d’Oise. Deux EGM sont également déployés pour des missions non permanentes mais néanmoins de longue durée, au sein des groupements de gendarmerie de l’Essonne et du Val-d’Oise.

La gendarmerie veille sur vos fêtes de Noël

Cette année encore, partout en France, des milliers de gendarmes mobiles et départementaux, d'active et de réserve, se mobilisent pour sécuriser les fêtes de fin d’année. Surveillance des parcs ostréicoles, sécurisation des marchés de Noël, des lieux de culte ou encore remise de colis aux veuves de la gendarmerie, ils assurent sans relâche, de jour comme de nuit, la protection de la population.