En images

Les pilotes de la Drôme, principal rempart face aux comportements dangereux sur la route

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Véritables virtuoses de la route, les militaires des Équipes rapides d’intervention (ERI) font partie de l’élite des pilotes de la gendarmerie nationale. En France, ils ne sont qu’une centaine à intervenir sur l’ensemble des axes autoroutiers. Souvent craints par les délinquants de la route, les pilotes des ERI ont à leur disposition une cinquantaine de véhicules rapides d’intervention, répartis sur tout le territoire. Ces véhicules, les fameuses Mégane RS, sont complétés sur le terrain par l’utilisation de voitures banalisées permettant aux militaires spécialisés de se fondre dans la circulation. C’est le cas à Valence, où la fréquentation souvent importante de l’axe impose ce recours au véhicule banalisé. C’est d’ailleurs dans cette ville, et plus largement dans le département de la Drôme, que fut créée, en 1967, la première BRI (Brigade Rapide d’Intervention) de France. Aujourd’hui, ils sont quatre pilotes à œuvrer jour et nuit pour lutter contre les comportements dangereux au volant, particulièrement nombreux sur l’axe très fréquenté et accidentogène de l’A7.

Autres Diaporamas disponibles (198)

Sathonay-Camp : la région gendarmerie baptisée du nom du résistant Henri Lebrun

Nouveau nom et grand symbole pour le pôle régional de la gendarmerie d’Auvergne-Rhône-Alpes. Vendredi 23 septembre 2022, en présence du général d’armée François Gieré, inspecteur général des armées gendarmerie (IGAG) et représentant du directeur général, et devant 350 gendarmes et représentants d’autorités locales, la caserne qui accueille le siège de la région gendarmerie a été baptisée au nom du gendarme et grand résistant, Henri Lebrun.

Les gendarmes mobilisés pour la rentrée des classes

Le cartable sur le dos et des souvenirs de vacances plein la tête, l’heure de la rentrée a sonné, ce jeudi 1er septembre, pour les enfants et leurs familles. Un peu partout sur le territoire national, en métropole comme en outre-mer, les gendarmes les ont accompagnés sur le chemin de l’école, parfois eux-mêmes concernés en tant que parents. En lien avec les équipes éducatives et les policiers municipaux, des patrouilles sont venues sécuriser les abords des établissements scolaires, veillant à ce que la jeune génération puisse rejoindre les bancs de l’école dans les meilleures conditions.

Poste de contrôle conjoint avec les gendarmes détachés à la Brigade de proximité de La-Tranche-sur-Mer

Pendant l'été, le Dispositif estival de protection des populations (DEPP) permet de renforcer les gendarmes des brigades situées dans les zones touristiques pour toutes leurs missions, notamment celles de sécurité routière. Exemple avec la Brigade de proximité (B.P.) de La Tranche-sur-Mer, appuyée par des militaires détachés d'autres unités, notamment deux motocyclistes de l'Escadron départemental de sécurité routière de la Vendée.