En images

Mission périlleuse pour les techniciens SIC de Savoie

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Assurer un réseau radio en haute montagne pour que les services de secours communiquent en cas d’urgence, c’est possible grâce… à l’intervention de la gendarmerie ! Les pylônes portant les antennes sont des modèles calqués sur leurs « grands frères » des remontées mécaniques. Mais ces colosses d’acier galvanisé, pourtant certifiés pour des vents à 200 km/h, doivent parfois être changés, tellement les conditions sont extrêmes ! La gendarmerie assure le maintien de ce réseau de manière autonome, grâce à ses techniciens des Systèmes d'information et de communication (SIC). La mission s’avère particulièrement périlleuse pour les gendarmes, comme ici, au Grand Roc Noir, un sommet du massif de la Vanoise, culminant à 3 582 m d'altitude et accessible uniquement en hélicoptère ou par voie d'alpinisme !

© D.R.

Autres vidéos disponibles (199)

Romain, apprenti paysagiste au PJGN

À seulement 18 ans, Romain vient d'être désigné Meilleur apprenti paysagiste de France (MAF). Alternant les cours et la pratique en entreprise, il est heureux d'être employé au sein du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (PJGN) dans le cadre de son CAP agricole.

Lucie, jeune maître de chien à Albertville

Après avoir passé déjà huit ans en brigade territoriale, la maréchale des logis cheffe Lucie a réalisé un de ses rêves les plus chers : devenir maître de chien ! Fraîchement sortie du Centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie (CNICG) de Gramat, elle est aujourd’hui affectée au Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) d’Albertville avec son binôme Olympe, un chien SAMBI (recherche de Stupéfiants, Armes, Munitions, Billets). Elle revient sur ce métier-passion !

Des gendarmes formés pour mieux lutter contre les violences conjugales

Le Centre national de formation à la police judiciaire (CNFPJ) dispense une formation d’expertise aux mécanismes de Violences intrafamiliales (VIF) à des gendarmes volontaires et sélectionnés sur dossier. Dans le cadre de ce troisième niveau de formation, les militaires suivent une semaine de stage comprenant diverses interventions (associations, victimes, magistrats, etc). C’est aussi l’occasion pour eux d’échanger sur des cas concrets qu’ils ont eu à rencontrer. Ils repartent ainsi armés pour mieux #AccueillirAgir.

Nouvelle-Calédonie : confinement des renforts arrivés en vue du référendum

Afin de renforcer le dispositif de sécurité prévu dans le cadre du référendum qui se tiendra le 04 octobre prochain en Nouvelle Calédonie, les premiers gendarmes sont arrivés sur l’archipel paradisiaque. Si la mission peut faire rêver, l’épidémie de COVID-19 ramène vite à la réalité : impossible de découvrir tout de suite la richesse des îles puisque les militaires, à l’instar de tous les voyageurs, doivent respecter une quatorzaine suite au test.

Tour de France : les motocyclistes de la Garde républicaine au cœur de la course

Les coureurs ont pris l'habitude de les appeler "les anges bleus" du Tour de France. Leur rôle consiste, par exemple, à anticiper les actions de course (échappées, attaques…) et à réduire les risques liés au parcours, en signalant les éléments routiers dangereux. Présents sur le Tour depuis 1953, les 40 motards de l'escadron motocycliste de la Garde républicaine escortent également la caravane publicitaire en participant à des missions de régulation, de contrôle et de surveillance.

Tour de France : prenez la place d’un motocycliste de la garde républicaine !

Prenez la place d’un motocycliste de la garde républicaine pendant quelques minutes, grâce à la magie d’une vidéo à 360 degrés réalisée par la délégation à l’information et à la communication du ministère de l'Intérieur. Une immersion au cœur des missions de ces « anges bleus », qui contribuent à la sécurisation du Tour de France depuis 1953. Ils sont 40 mobilisés aux côtés des coureurs tout au long de cette 107e édition.