En images

Opérations de criminalistique en milieu contaminé : le GRID en action

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Continuant sa montée en puissance dans sa capacité à traiter les traces et indices d'une scène de crime ou de catastrophe en milieu contaminé, les experts du GRoupe d'Investigation en milieu Dégradé ( #GRID) de l'Unité d'investigation et identification ( #U2I) de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) ont testé, début mai, leurs techniques dans un nuage de dichlore. Suivant un scénario de catastrophe industrielle ayant causé plusieurs victimes, cette équipe pluridisciplinaire a pu confronter ses protocoles face à un contaminant industriel des plus contraignants. Identification de victimes, extraction ADN, révélation de traces digitales, analyse chimique, extraction de données numériques et fixation de la scène de crime ont pu ainsi être réalisées dans un environnement de dichlore, permettant de mesurer en conditions réelles l'impact de ce type de contaminant sur l'ensemble des traces et indices (altération, inhibition de révélation, difficultés de traitement). Cet exercice, le premier de ce type au niveau national, a par ailleurs permis de maintenir et d'améliorer la capacité opérationnelle du GRID, pour être en mesure de répondre présent face à toutes les situations.

© IRCGN

Autres vidéos disponibles (191)

Le XV de France militaire féminin s’envole vers la Nouvelle Zélande pour la Coupe du Monde militaire de rugby

Elles sont gendarmes ou affectées dans un autre corps d’armée, et jouent au rugby au sein du XV de France militaire féminin. Alternant missions et compétitions, elles vont représenter la France pour la première fois, à l’occasion de la Coupe du Monde militaire de Rugby en Nouvelle-Zélande. Le 07 octobre prochain, ces fans du ballon ovale disputeront le match d’ouverture contre le pays d’accueil. Espérant fêter leur victoire à la troisième mi-temps, elles s’entraînent en attendant sans relâche à Mont-de-Marsan et comptent sur vos encouragements.

Zoom de Maddy : les bons réflexes à adopter face aux cybermenaces

La colonelle Maddy Scheurer, porte-parole de la gendarmerie nationale, vous explique comment réagir face aux différentes cybermenaces, comme le hameçonnage ou les rançongiciels. En 2021, 105 000 faits liés au cyber ont été recensés, les trois quarts s’avérant être des escroqueries. Avec le ComCyberGend et ses 7 000 cyberenquêteurs, la gendarmerie s’organise pour faire face au phénomène.

Vous souhaitez faire une réclamation concernant la gendarmerie ?

La majore Lila et le général Constant Caylus, affectés à l’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN), vous expliquent comment fonctionne la plateforme de réclamation pour les particuliers, une sorte de « service après vente » de la gendarmerie, qui participe au renforcement du lien de confiance entre la population et les gendarmes.