En images

« Plan 10 000 jeunes » : Adrien, de cadet à enquêteur en cybermenaces

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Féru d'informatique et exalté par le métier de gendarme, le maréchal des logis-chef (MDC) Adrien a su conjuguer ses deux passions. Aujourd’hui enquêteur spécialisé dans les cybermenaces, il a commencé sa carrière en 2003 chez les cadets de la gendarmerie de l’Isère. Cette expérience l’a conforté dans son rêve, celui d’endosser l’uniforme. Le dispositif des cadets de la gendarmerie s’adresse aux jeunes de moins de 18 ans. Chaque année, 1 200 places s’ouvrent pour intégrer l’un des groupements de gendarmerie départementale. Depuis cette année, il s’inscrit dans le « Plan 10 000 jeunes » ; lancé par le ministère de l’Intérieur, ce programme consiste à proposer des stages et des contrats d’apprentissage aux jeunes se trouvant en difficulté. Une dynamique applicable à tous les métiers du ministère, et dans laquelle la gendarmerie s’inscrit pleinement, à travers différentes offres adaptées à l’âge et aux aspirations de chacun.

© Valentin Martin

Autres vidéos disponibles (174)

Nouvelle-Calédonie : confinement des renforts arrivés en vue du référendum

Afin de renforcer le dispositif de sécurité prévu dans le cadre du référendum qui se tiendra le 04 octobre prochain en Nouvelle Calédonie, les premiers gendarmes sont arrivés sur l’archipel paradisiaque. Si la mission peut faire rêver, l’épidémie de COVID-19 ramène vite à la réalité : impossible de découvrir tout de suite la richesse des îles puisque les militaires, à l’instar de tous les voyageurs, doivent respecter une quatorzaine suite au test.

Tour de France : les motocyclistes de la Garde républicaine au cœur de la course

Les coureurs ont pris l'habitude de les appeler "les anges bleus" du Tour de France. Leur rôle consiste, par exemple, à anticiper les actions de course (échappées, attaques…) et à réduire les risques liés au parcours, en signalant les éléments routiers dangereux. Présents sur le Tour depuis 1953, les 40 motards de l'escadron motocycliste de la Garde républicaine escortent également la caravane publicitaire en participant à des missions de régulation, de contrôle et de surveillance.

Tour de France : prenez la place d’un motocycliste de la garde républicaine !

Prenez la place d’un motocycliste de la garde républicaine pendant quelques minutes, grâce à la magie d’une vidéo à 360 degrés réalisée par la délégation à l’information et à la communication du ministère de l'Intérieur. Une immersion au cœur des missions de ces « anges bleus », qui contribuent à la sécurisation du Tour de France depuis 1953. Ils sont 40 mobilisés aux côtés des coureurs tout au long de cette 107e édition.

Tour de France : immersion au cœur de la caravane gendarmerie !

La gendarmerie fait partie des "marques" historiques de la caravane publicitaire, puisqu'elle fête à l’occasion de cette édition 2020 ses 25 ans de présence. Chaque année, au terme d’une sélection parmi quelque 200 candidatures, une équipe de gendarmes, issus de toutes les unités opérationnelles, est constituée pour diffuser des messages de prévention et de prudence sur les routes de France. Pendant trois semaines, qu'ils soient gendarmes de brigade, gendarmes mobiles, motocyclistes… ils troquent ainsi le polo bleu de leur tenue de service contre celui du Tour de France !

Tour de France : la sécurité assurée tout au long des étapes

Présente sur le Tour de France depuis 1903, la gendarmerie jalonne les 3 470 kilomètres d’un itinéraire sur lequel se massent des millions de spectateurs. La mobilisation de 14 000 gendarmes départementaux et mobiles, élèves-gendarmes et réservistes, en renfort de l’escorte motocycliste de la garde républicaine, permet de faciliter et de sécuriser le passage de la course. La gendarmerie assure aussi une présence discrète et efficace aux abords et dans toutes les infrastructures de l’organisation (ASO). Ce dispositif exceptionnel est placé sous la responsabilité d’un officier de liaison de la Direction générale de la gendarmerie nationale, détaché le temps de l’événement.

Anniversaire du Grenelle des VIF : la gendarmerie de La Réunion primée pour son partenariat avec l’association Arajufa France Victimes

Le 3 septembre, à l’occasion du premier anniversaire du Grenelle des violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a souhaité valoriser l’action des forces de sécurité intérieure dans ce domaine, en remettant plusieurs prix. Dans la catégorie « partenariat », la ministre a récompensé la gendarmerie de la Réunion pour le travail mené en collaboration avec l’association Arajufa France Victimes, dans le cadre d’une convention signée en mai dernier.

Anniversaire du Grenelle des VIF : la région Occitanie primée pour la cellule « télécontact VIF » mise en place pendant le confinement

Le 3 septembre, à l’occasion du premier anniversaire du Grenelle des violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a souhaité valoriser l’action des forces de sécurité intérieure dans ce domaine, en remettant plusieurs prix. Dans la catégorie « confinement », la ministre a récompensé la région de gendarmerie Occitanie pour sa cellule « télécontact VIF », mise en place pendant le confinement.

Anniversaire du Grenelle des VIF : la formation d’expertise du CNFPJ récompensée

Le 3 septembre, à l’occasion du premier anniversaire du Grenelle des violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a souhaité valoriser l’action des forces de sécurité intérieure dans ce domaine, en remettant plusieurs prix. Dans la catégorie « formation », la ministre a récompensé le Centre national de formation à la police judiciaire (CNFPJ), pour la mise en place, en début d’année, d’une formation portant sur « l’expertise des mécanismes des violences intrafamiliales ».

Anniversaire du Grenelle des VIF : le groupement de la Vendée primé pour ses actions d’information pendant le confinement

Le 3 septembre, à l’occasion du premier anniversaire du Grenelle des violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a souhaité valoriser l’action des forces de sécurité intérieure dans ce domaine, en remettant plusieurs prix. Dans la catégorie « information », la ministre a ainsi récompensé les solutions novatrices développées par le groupement de gendarmerie départementale de la Vendée, avec l’appui d’acteurs économiques locaux, pour maintenir le contact avec les victimes de VIF pendant le confinement.