En images

PSPG : Au coeur du dispositif de protection du nucléaire français

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

La protection des centrales et autres installations nucléaires, sites hautement sensibles et certainement les plus stratégiques de la République, est confiée depuis 2009 aux pelotons spécialisés de protection de la gendarmerie (PSPG). Ces unités d’intervention, au nombre de 22 en France, constituent le premier échelon de réponse de la chaîne du contre-terrorisme nucléaire de l’État. Pour maintenir un très haut niveau de technicité, ils s'entraînent régulière, dans des conditions proches du réel. Découvrez les images inédites d'un exercice mené par le PSPG de Cruas, dans la centrale nucléaire du même nom.

© MI/DICOM/F.BALSAMO

Autres vidéos disponibles (191)

La gendarmerie maritime sécurise la finale de la Coupe du Monde de voile

La finale de la Coupe du Monde de voile s’est déroulée du 4 au 10 juin, sur le stade nautique du Roucas-Blanc, à Marseille. La Gendarmerie maritime (GMar) a déployé ses moyens afin de sécuriser l’épreuve où s’affrontaient 324 concurrents représentant 42 nations. Ce fut également l’occasion pour la GMar de présenter son dispositif de sécurité au Comité international olympique (CIO), puisque ce même site accueillera des épreuves des Jeux olympiques de 2024.

Hommage aux morts de la gendarmerie

La gendarmerie a rendu hommage à ses militaires morts dans l’accomplissement de leur devoir en 2018. À Paris, la cérémonie s’est tenue vendredi 15 février dans la cour d'honneur de l’Hôtel national des Invalides.

À Dijon, élèves gendarmes et élèves gardes civils côte à côte pour la présentation au drapeau

Le 13 février, Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, a présidé la cérémonie de présentation au drapeau de la première compagnie, à l'École de sous-officiers de gendarmerie de Dijon, en présence du directeur général de la gendarmerie nationale et du directeur général de la guardia civil espagnole.

Au coeur de l'IRCGN…

L’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) est un institut de sciences forensiques, englobant sur un même site toutes les technologies et sciences concernant la recherche de la vérité scientifique au procès pénal. Le statut militaire des gendarmes scientifiques leur permet d’œuvrer en tous lieux et tous temps, donnant à cette unité un statut opérationnel reconnu dans le monde entier.