En images

Secours en montagne : coopération entre la gendarmerie et la police nationale péruvienne

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

L’action de coopération sur le thème du secours et des vols montagne en hélicoptère E.C. 145, organisée depuis 2019 par le Service de sécurité intérieure (SSI) français au Pérou, au profit de la police nationale péruvienne, dotée d’appareils identiques à ceux de la gendarmerie nationale, se poursuit. Deux premières sessions de formation avaient été organisées au Pérou, d’abord dans le secteur d’Arequipa, en novembre 2019, au profit d’un chef d’escadron des E.C. 145 de la police péruvienne et d’un mécanicien de bord treuilliste, puis à Caraz, dans la région de la Cordillère blanche, en octobre 2021, cette fois au bénéfice de trois pilotes et trois mécaniciens péruviens.

Pour ce faire, des militaires (pilote et mécanicien) du Commandement des forces aériennes de la gendarmerie nationale (CFAGN) avaient été projetés sur place, renforcés, en octobre dernier, par un secouriste de la gendarmerie.

Devant le succès rencontré par cette formation, fruit d’une étroite collaboration entre la Direction de la coopération internationale de sécurité (DCIS), la Direction de la coopération de sécurité et de défense du MEAE, le CFAGN, la direction générale de la police nationale péruvienne, l’aviation policière péruvienne et la société AIRBUS, un troisième volet a été organisé en mars 2022, cette fois en France, et plus exactement à Briançon, dans les Hautes-Alpes, où est installé le Centre de vol en montagne (CVM) du CFAGN. Durant deux semaines, l’équipage péruvien a ainsi pu intégrer la dernière partie de la formation des pilotes montagne français, en tant qu’observateurs, mais aussi en tant qu’acteurs en vol.

Une quatrième action s’est déroulée du 14 au 21 mai 2022, de nouveau au Pérou, dans la vallée sacrée de Cusco, avec la participation bénévole d’un médecin urgentiste français spécialiste des accidents en montagne.

Autres Diaporamas disponibles (190)

Un vent européen souffle sur le Tour de France

La Grande Boucle touche à sa fin ce dimanche 24 juillet. Durant trois semaines, les coureurs auront parcouru plus de 3 000 km sur les routes de France, mais également à travers certains pays européens. Danemark, Belgique et Suisse ont en effet eu la chance d’accueillir cette année des départs et des arrivées d’étape.