En images

Secours en montagne : coopération entre la gendarmerie et la police nationale péruvienne

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

L’action de coopération sur le thème du secours et des vols montagne en hélicoptère E.C. 145, organisée depuis 2019 par le Service de sécurité intérieure (SSI) français au Pérou, au profit de la police nationale péruvienne, dotée d’appareils identiques à ceux de la gendarmerie nationale, se poursuit. Deux premières sessions de formation avaient été organisées au Pérou, d’abord dans le secteur d’Arequipa, en novembre 2019, au profit d’un chef d’escadron des E.C. 145 de la police péruvienne et d’un mécanicien de bord treuilliste, puis à Caraz, dans la région de la Cordillère blanche, en octobre 2021, cette fois au bénéfice de trois pilotes et trois mécaniciens péruviens.

Pour ce faire, des militaires (pilote et mécanicien) du Commandement des forces aériennes de la gendarmerie nationale (CFAGN) avaient été projetés sur place, renforcés, en octobre dernier, par un secouriste de la gendarmerie.

Devant le succès rencontré par cette formation, fruit d’une étroite collaboration entre la Direction de la coopération internationale de sécurité (DCIS), la Direction de la coopération de sécurité et de défense du MEAE, le CFAGN, la direction générale de la police nationale péruvienne, l’aviation policière péruvienne et la société AIRBUS, un troisième volet a été organisé en mars 2022, cette fois en France, et plus exactement à Briançon, dans les Hautes-Alpes, où est installé le Centre de vol en montagne (CVM) du CFAGN. Durant deux semaines, l’équipage péruvien a ainsi pu intégrer la dernière partie de la formation des pilotes montagne français, en tant qu’observateurs, mais aussi en tant qu’acteurs en vol.

Une quatrième action s’est déroulée du 14 au 21 mai 2022, de nouveau au Pérou, dans la vallée sacrée de Cusco, avec la participation bénévole d’un médecin urgentiste français spécialiste des accidents en montagne.

Autres Diaporamas disponibles (190)

Journée internationale des femmes et des filles de science : portrait, en image, de la cheffe Sandrine

À l'occasion de la journée internationale des femmes et des filles de science, découvrez le portrait, en image, de la cheffe Sandrine. Technicienne en identification criminelle, la sous-officier, issue des troupes aéroportées de Pau, dispose d'un parcours riche, avant de se spécialiser dans le domaine de la Police technique et scientifique (PTS).

Paris : des missions particulières pour la mobile

La capitale bénéficie du renfort permanent de six Escadrons de gendarmerie mobile (EGM). La grande couronne parisienne bénéficie également du renfort des gendarmes mobiles, à l’instar de la Zone de sécurité prioritaire du Val-d’Oise. Deux EGM sont également déployés pour des missions non permanentes mais néanmoins de longue durée, au sein des groupements de gendarmerie de l’Essonne et du Val-d’Oise.

La gendarmerie veille sur vos fêtes de Noël

Cette année encore, partout en France, des milliers de gendarmes mobiles et départementaux, d'active et de réserve, se mobilisent pour sécuriser les fêtes de fin d’année. Surveillance des parcs ostréicoles, sécurisation des marchés de Noël, des lieux de culte ou encore remise de colis aux veuves de la gendarmerie, ils assurent sans relâche, de jour comme de nuit, la protection de la population.

Île de la Réunion : le Chœur de l’Armée française présent pour une série de concerts

Sur l’île de la Réunion, au milieu de l’océan Indien, les voix graves et envoûtantes du Chœur de l’Armée française ont résonné haut et fort. Du 29 novembre au 4 décembre 2021, douze des trente-deux choristes du chœur se sont rendus sur l’île, accompagnés de leur pétillante cheffe de chœur, la lieutenante-colonelle Aurore Tillac et de leur pianiste, pour y donner une série de six concerts.