En images

Seine-Maritime : le groupement de gendarmerie diversifie ses modes d’action pour l’été

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Au cours de l’été, les gendarmes du groupement de gendarmerie départementale de Seine-Maritime assurent la tranquillité des estivants et des résidents locaux, sur la côte comme dans les terres. À Étretat, les patrouilles se font à pied mais également à cheval. Gendarmes d’active, réservistes et gardes républicains redoublent de vigilance et rassurent la population sur les chemins côtiers ainsi qu’en ville. Plus éloignée de la côte, la base de loisirs de Jumièges, par son attractivité, est également un point de surveillance nécessaire pendant la période estivale. On y croise bien évidemment des patrouilles pédestres mais également en VTT. Complémentaires, tous ces modes d’action permettent de remplir l’objectif principal de l’été : protéger la population en tout point du département.

Autres Diaporamas disponibles (115)

Les gendarmes de Vallon Pont d’Arc veillent sur leur population

Pendant la saison estivale, la Cob de Vallon Pont d’Arc voit sa population multipliée par dix. Le renfort des réservistes et des gendarmes mobiles est essentiel pour continuer de tenir le territoire de manière visible.

Élèves-gendarmes à l’heure espagnole

Nouvelle étape d’une tradition de plusieurs décennies de partenariats entre la gendarmerie nationale et la Guardia civil, la formation d’élèves-gendarmes à l’école des jeunes gardes civils, à Valdemoro, a débuté le 2 octobre. Mis en place dans une logique de rapprochement, d'interopérabilité et de connaissance mutuelle, ce projet d'intégration bilatéral vise à améliorer l'action des deux forces de sécurité, dans la lutte contre le terrorisme, à la fois sur les zones frontalières et à l'étranger.