En images

Tour de France : caravaniers, une mission de prévention

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Composée de douze militaires, l’équipe de la caravane diffuse chaque jour, en amont du passage des cyclistes, des messages de sécurité en termes de comportements à adopter au bord des routes, mais aussi sur le plan sanitaire, afin d’inciter les spectateurs à conserver les gestes barrières liés à la Covid-19. Arborant un polo spécifique d’un bleu estival, les gendarmes circulent à bord de Citroën 5 Aircross hybrides mises à leur disposition par le constructeur. Sérigraphiés et dotés spécialement de panneaux lumineux, ces véhicules leur permettront d’avaler les 3 383 kilomètres de route qui les attendent durant ces trois semaines et demie. Rencontre avec Élodie, l’une des caravanières du Tour 2021.

© ADJ. J.-F. Jounel - Pôle vidéo

Autres vidéos disponibles (186)

Lutte anti-terroriste maritime au PSMP de Marseille

Les pelotons de sécurité maritime et de protection sont des unités d’intervention mis en place au sein de la gendarmerie maritime. A l’instar des « Psig sabre à terre », ils sont qualifiés « espadon », et se voient dotés à la fois en personnels spécifiquement qualifiés et en matériel adapté, afin d’intervenir en tant que primo-arrivants en cas d’attaque terroriste, tant en mer que sur les quais.

Au coeur de l’ouragan : témoignage de gendarme

Du 5 au 6 septembre 2017, un ouragan de classe 5, IRMA, ravage les Antilles, en particulier l’île de Saint-Martin. Premier ouragan à rester classer 5 pendant une aussi longue période, ses rafales dépassent 360 km/h. De la taille de la France, il cause la mort de neuf personnes et des dégâts matériels de grande ampleur. L’adjudant Grégory Desloges est opérateur au centre des opérations et de renseignement de Saint-Martin. Il revient sur ces quelques jours qui ont tout changé, pour les gendarmes de l’île et leurs familles.