En images

Un an après, l’hommage à nos camarades décédés à Saint-Just

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Dans la cour de la direction générale de la gendarmerie nationale, à Issy-les-Moulineaux, le général de corps d’armée Bruno Jockers, major général de la gendarmerie nationale, a présidé une cérémonie militaire en hommage à nos trois camarades morts dans l’accomplissement de leur mission à Saint-Just, il y a tout juste un an.

Le 22 décembre 2020, vers 21 heures sur la commune de Saint-Just, les militaires de la compagnie d’Ambert sont engagés suite à des violences intrafamiliales. Une femme, violentée par son mari armé, s’est réfugiée sur le toit de son habitation. Alors que le mis en cause tente de quitter les lieux, il fait feu sur les militaires assurant le bouclage et atteint le gendarme Arno Mavel, du PSIG d’Ambert, puis tire sur le lieutenant-colonel Cyrille Morel, commandant en second de la compagnie d’Ambert et le major Rémi Dupuis, de la brigade d'Ambert.

Dans sa lecture de l’ordre du jour, le major général est revenu sur leur noble sacrifice. « Nos trois camarades sont tombés pour la mission. Ils sont allés au bout de leur engagement au service des Français. Au bout de leur engagement pour la France. […] Ils seront à jamais notre fierté ». Une gerbe a été déposée en leur honneur au monument aux morts de la DGGN.

Cet hommage est l’occasion de nous rappeler le sens de notre engagement. « Il n’y a pas d’intervention anodine, nous le savons tous, et la violence extrême peut surgir à tout instant. Notre métier comporte des risques et ces risques, nous les assumons. Quoi qu’il arrive, et même dans la pire des situations, la Gendarmerie répond présent » a exprimé le général Bruno Jockers.

La cérémonie s’est achevée au son du chant de la gendarmerie, soulignant l’engagement, en toute circonstance, des gendarmes d’hier et d’aujourd’hui, héros discrets du quotidien.

A Sathonay-Camp, sous l'autorité du général de corps d'armée Laurent Tavel, commandant la région de gendarmerie de Rhône-Alpes, et au sein de la région de gendarmerie d’Auvergne, sous celle du commandant de région, le général de brigade Eric Marchal, des cérémonies militaires ont également rendu un hommage à nos trois camarades. L’ensemble des militaires a été invité à s’associer à cette commémoration en allumant, à 17 heures, trois bougies à l’accueil des brigades.

Autres Diaporamas disponibles (190)

EOGN : baptême de la promotion de la « Légion d’honneur »

Présidée par le ministre de l’Intérieur, le secrétaire d’État et le directeur général de la gendarmerie nationale, la cérémonie marquant le baptême de la 126e promotion de la « Légion d’honneur » s'est déroulée jeudi 25 juin, à l'EOGN (École des officiers de la gendarmerie nationale).

Une commémoration du 8 mai inédite

C’est un 8 mai qui ne ressemble à aucun autre : une fête en demi-teinte, puisqu’elle est célébrée, pour la première fois, en comité restreint, au vu de la crise sanitaire et des mesures de confinement. Quel contraste avec la foule en liesse qui occupait les rues de Paris il y a 75 ans !

Contrôles renforcés sur l'ensemble du territoire ce week-end

Avec le début des vacances de la zone B hier soir et ce long week-end pascal, les forces de l'ordre se sont mobilisées partout en France pour faire respecter les mesures de confinement et continuer ainsi de lutter collectivement contre la propagation du COVID-19. Les unités de gendarmerie ont ainsi multiplié les contrôles sur les axes routiers, dans les gares et dans les lieux touristiques. Pour éviter tout relâchement, les gendarmes restent vigilants.

COVID-19 : les sections aériennes engagées dans les transferts sanitaires

Outre la contribution des hélicoptères au dispositif de contrôle du confinement sur l'ensemble du territoire, les Sections aériennes de gendarmerie (SAG) participent à de nombreuses autres missions, certaines classiques, d'autres beaucoup moins ! Ainsi, depuis le 1er avril dernier, les équipages de la SAG de Villacoublay et leurs EC 145 participent au « hub sanitaire hélicos », mis en place sur l'aéroport d'Orly. La SAG de Lyon a également été engagée avec son EC 135, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

COVID-19 : les gendarmes mobilisés dans tous les outre-mers

Sous la houlette des autorités locales, les mesures de prévention, de lutte contre la propagation du virus et de protection des plus vulnérables face à l'épidémie de COVID-19 s'appliquent également aux territoires d'outre-mer. Ainsi, en Nouvelle-Calédonie, à la Guadeloupe, en Guyane, à la Martinique, à La Réunion, à Mayotte, à Saint-Barthélémy et Saint-Martin, mais aussi à Saint-Pierre-et-Miquelon, les gendarmes sont pleinement mobilisés pour faire respecter les mesures de confinement.