En images

Un an après, l’hommage à nos camarades décédés à Saint-Just

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Dans la cour de la direction générale de la gendarmerie nationale, à Issy-les-Moulineaux, le général de corps d’armée Bruno Jockers, major général de la gendarmerie nationale, a présidé une cérémonie militaire en hommage à nos trois camarades morts dans l’accomplissement de leur mission à Saint-Just, il y a tout juste un an.

Le 22 décembre 2020, vers 21 heures sur la commune de Saint-Just, les militaires de la compagnie d’Ambert sont engagés suite à des violences intrafamiliales. Une femme, violentée par son mari armé, s’est réfugiée sur le toit de son habitation. Alors que le mis en cause tente de quitter les lieux, il fait feu sur les militaires assurant le bouclage et atteint le gendarme Arno Mavel, du PSIG d’Ambert, puis tire sur le lieutenant-colonel Cyrille Morel, commandant en second de la compagnie d’Ambert et le major Rémi Dupuis, de la brigade d'Ambert.

Dans sa lecture de l’ordre du jour, le major général est revenu sur leur noble sacrifice. « Nos trois camarades sont tombés pour la mission. Ils sont allés au bout de leur engagement au service des Français. Au bout de leur engagement pour la France. […] Ils seront à jamais notre fierté ». Une gerbe a été déposée en leur honneur au monument aux morts de la DGGN.

Cet hommage est l’occasion de nous rappeler le sens de notre engagement. « Il n’y a pas d’intervention anodine, nous le savons tous, et la violence extrême peut surgir à tout instant. Notre métier comporte des risques et ces risques, nous les assumons. Quoi qu’il arrive, et même dans la pire des situations, la Gendarmerie répond présent » a exprimé le général Bruno Jockers.

La cérémonie s’est achevée au son du chant de la gendarmerie, soulignant l’engagement, en toute circonstance, des gendarmes d’hier et d’aujourd’hui, héros discrets du quotidien.

A Sathonay-Camp, sous l'autorité du général de corps d'armée Laurent Tavel, commandant la région de gendarmerie de Rhône-Alpes, et au sein de la région de gendarmerie d’Auvergne, sous celle du commandant de région, le général de brigade Eric Marchal, des cérémonies militaires ont également rendu un hommage à nos trois camarades. L’ensemble des militaires a été invité à s’associer à cette commémoration en allumant, à 17 heures, trois bougies à l’accueil des brigades.

Autres Diaporamas disponibles (190)

Un 31 décembre sous haute sécurité

Lundi 31 décembre, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, accompagné du général d’armée Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale, s'est rendu dans le département de l’Essonne, puis à Paris, notamment sur les Champs-Élysées, au contact des forces de sécurité intérieure déployées dans le cadre du dispositif de sécurisation mis en œuvre à l’occasion du réveillon du Nouvel An. Sur l’ensemble du territoire, plus de 40 000 gendarmes ont été mobilisés.

 

"Gilets jaunes" – acte V : les gendarmes restent mobilisés sur l'ensemble du territoire

À l’instar du week-end dernier, la gendarmerie était encore largement engagée ce 15 décembre sur l’ensemble du territoire, pour ce cinquième samedi consécutif de mobilisation du mouvement des gilets jaunes.

Ce sont près de 45 000 gendarmes qui étaient déployés aujourd'hui sur le terrain, y compris en zone police comme à Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Marseille, etc. Parmi eux, pas moins de 10 000 gendarmes mobiles de 105 des 109 escadrons que compte la gendarmerie nationale.

Ce haut niveau d’engagement a permis de garantir la viabilité des axes, protéger les représentations de l’État et intervenir sur les points de tensions. 

Revivez la mobilisation des gendarmes sur tout le territoire. Tour de France en images.

"Gilets jaunes" : mobilisation des gendarmes partout en France

Sur l’ensemble du territoire, des centaines d’actions ont encore mobilisé les forces de l’ordre ce samedi. Plus de 65 000 gendarmes (départementaux, mobiles, des transports aériens, gardes républicains, réservistes…) ont été déployés sur le terrain, parfois en appui de la police nationale, afin de garantir la viabilité des axes, protéger les représentations de l’État et intervenir sur les points de tensions. Une mobilisation sur tout le territoire accompagnée en direct sur nos réseaux sociaux. Tour de France en images.

Rencontres de la sécurité 2018

Comme chaque année depuis 2013, les rencontres de la sécurité se sont déroulées dans toute la France, du 10 au 13 octobre. L'occasion pour les gendarmes, les policiers, les sapeurs-pompiers et autres représentants de la sécurité routière d’aller au contact de la population pour illustrer et partager leurs savoir-faire et leurs actions du quotidien. Petit focus sur la commune d’Évreux (27), où cet événement était organisé samedi 13 octobre.

Journées européennes du patrimoine : focus sur l’histoire et les savoir-faire de la gendarmerie

Les 15 et 16 septembre derniers, de nombreux édifices ont ouvert leurs portes dans le cadre des Journées européennes du patrimoine (JEP), placées, pour cette 35e édition, sous le thème de "l'art du partage". En plus de contribuer à la mission de sécurisation de ce week-end particulier, la gendarmerie s’est associée à l’événement, en différents points du territoire, afin de partager son histoire et son savoir-faire avec le grand public.

Rentrée scolaire 2018 : en sécurité… et en musique !

En ce jour de rentrée scolaire, pour prévenir tout incident, notamment à caractère terroriste, la gendarmerie nationale a assuré, sur l’ensemble du territoire, une présence visible et dissuasive aux abords des écoles, collèges et lycées.

Pour s’inscrire également dans la volonté gouvernementale d’une rentrée scolaire en musique, l’orchestre de la garde républicaine et le Chœur de l’armée française se sont produits au sein de quelques établissements scolaires de la région parisienne.

La gendarmerie au cœur de la sécurité estivale

Cette année encore, la gendarmerie s’est pleinement investie dans la sécurisation de la période estivale, à travers tout le territoire. C’est ainsi que vingt-cinq groupements de gendarmerie départementale, particulièrement touchés par l’affluence saisonnière, ont bénéficié, du 7 juillet au 31 août, du renfort de gendarmes mobiles, de réservistes, de gardes républicains et d’unités spécialisées. Sont également concernés les villes accueillant les étapes du tour de France et, dans un contexte toujours marqué par une menace terroriste, les grands rassemblements estivaux et certains parcs d’attraction. Tour de France des dispositifs déployés.

Tour de France 2018 : la Boucle est bouclée

La 105e édition du Tour de France s'est traditionnellement achevée hier sur les Champs-Élysées, où les forces de sécurité intérieure étaient mobilisées en grand nombre pour garantir la sécurité des milliers de spectateurs présents ainsi que celle des coureurs. Au cours des trois dernières semaines, près de 13 000 gendarmes ont été engagés pour sécuriser le Tour sur l’ensemble du territoire.

Photos : Sirpa Gend - MAJ Fabrice Balsamo