En images

Un an après, l’hommage à nos camarades décédés à Saint-Just

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Dans la cour de la direction générale de la gendarmerie nationale, à Issy-les-Moulineaux, le général de corps d’armée Bruno Jockers, major général de la gendarmerie nationale, a présidé une cérémonie militaire en hommage à nos trois camarades morts dans l’accomplissement de leur mission à Saint-Just, il y a tout juste un an.

Le 22 décembre 2020, vers 21 heures sur la commune de Saint-Just, les militaires de la compagnie d’Ambert sont engagés suite à des violences intrafamiliales. Une femme, violentée par son mari armé, s’est réfugiée sur le toit de son habitation. Alors que le mis en cause tente de quitter les lieux, il fait feu sur les militaires assurant le bouclage et atteint le gendarme Arno Mavel, du PSIG d’Ambert, puis tire sur le lieutenant-colonel Cyrille Morel, commandant en second de la compagnie d’Ambert et le major Rémi Dupuis, de la brigade d'Ambert.

Dans sa lecture de l’ordre du jour, le major général est revenu sur leur noble sacrifice. « Nos trois camarades sont tombés pour la mission. Ils sont allés au bout de leur engagement au service des Français. Au bout de leur engagement pour la France. […] Ils seront à jamais notre fierté ». Une gerbe a été déposée en leur honneur au monument aux morts de la DGGN.

Cet hommage est l’occasion de nous rappeler le sens de notre engagement. « Il n’y a pas d’intervention anodine, nous le savons tous, et la violence extrême peut surgir à tout instant. Notre métier comporte des risques et ces risques, nous les assumons. Quoi qu’il arrive, et même dans la pire des situations, la Gendarmerie répond présent » a exprimé le général Bruno Jockers.

La cérémonie s’est achevée au son du chant de la gendarmerie, soulignant l’engagement, en toute circonstance, des gendarmes d’hier et d’aujourd’hui, héros discrets du quotidien.

A Sathonay-Camp, sous l'autorité du général de corps d'armée Laurent Tavel, commandant la région de gendarmerie de Rhône-Alpes, et au sein de la région de gendarmerie d’Auvergne, sous celle du commandant de région, le général de brigade Eric Marchal, des cérémonies militaires ont également rendu un hommage à nos trois camarades. L’ensemble des militaires a été invité à s’associer à cette commémoration en allumant, à 17 heures, trois bougies à l’accueil des brigades.

Autres Diaporamas disponibles (207)

Sécurisation du 53e Salon du Bourget

Le 53e Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace (SIAE) est organisé du 17 au 23 juin sur la plate-forme aéroportuaire de Paris-Le-Bourget. Cet événement présentant des aéronefs de tous types ainsi que des systèmes et des équipements civils et militaires de haute technologie, constitue un élément fort pour la gendarmerie. Il s’agit d’un événement économique, géopolitique mais également populaire où la gendarmerie est particulièrement présente et reconnue pour l’ensemble de ses savoir-faire.

À la découverte des formations spéciales de la garde républicaine

Régulièrement, la garde républicaine ouvre les portes du quartier des Célestins au public, afin de présenter, comme ce jeudi 13 juin, le savoir-faire et l’excellence de ses formations spéciales, toujours remarquées lors des grandes manifestations protocolaires. Fanfare à pied du régiment de cavalerie, démonstration de sécurité publique, quadrille des baïonnettes et démonstrations équestres se sont ainsi succédé, pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Sécurisation du meeting aérien de la Ferté-Alais

Pour sa 47e édition, « Le temps des Hélices », le traditionnel meeting aérien de la Ferté-Alais s’est tenu les 8 et 9 juin, sur le champ d’aviation de Cerny, dans l’Essonne. Plus de 25 000 personnes sont venues admirer les expositions d’avions et les démonstrations en vol. Près de 80 gendarmes ont été mobilisés pour assurer la sécurité de l’événement.

La gendarmerie mobilisée pour commémorer le D-Day

À l'occasion du 75e anniversaire du D-Day, un vaste dispositif de sécurité a été déployé sur la côte normande. La gendarmerie s'est mobilisée à la hauteur de l'événement pour contribuer à la sécurisation des cérémonies. À pied, à cheval ou à moto, à bord d’un hélicoptère ou d’une vedette nautique, près de 4 000 gendarmes d'active et de réserve œuvrent, jour et nuit, pour votre sécurité.

Les US Marines en Dordogne !

Après une semaine d'initiation à la gestion démocratique des foules conduite par deux instructeurs du Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) sur la base américaine de Moron en Espagne fin décembre, la section 3/8 SPMAGTF (corps des Marines basé en Europe) a pris ses quartiers la semaine dernière à St-Astier pour parfaire sa formation.

Au programme, tir de grenades avec le lanceur Cougar, "info sécurité" sur les blindés de la gendarmerie et enfin exercice conjoint avec les escadrons de GM de Marmande et de Mont de Marsan, ainsi qu'un détachement VBG du GBGM. Visant à travailler l'interopérabilité dans la gestion d'une crise sur un théâtre d'opération extérieure, cet exercice a été honoré de la présence de l'attaché de défense USMC près l'ambassade américaine à Paris qui a pu apprécier la qualité des échanges entre ses Marines et les GM français. Une cérémonie officielle a clôturé la séquence, avec une remise des certificats par le Chef de Corps du CNEFG et un traditionnel échange de cadeaux. Les Marines ont quitté le sol français, samedi à 17 heures, la tête pleine de souvenirs et riches d'une expérience tant professionnelle qu'humaine sans égale.

Acte 9 des gilets jaunes : Forte mobilisation des forces de l'ordre partout en France

Samedi 12 janvier, se déroulait l'acte 9 du mouvement des gilets jaunes qui a rassemblé plus de 84 000 personnes au plus fort de la journée. Les forces de l’ordre étaient une nouvelle fois fortement mobilisées pour assurer la sécurité de tous, dont près de 41 000 gendarmes. Retour en images sur cette nouvelle journée d’un intense engagement, partout en France.

Un 31 décembre sous haute sécurité

Lundi 31 décembre, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, accompagné du général d’armée Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale, s'est rendu dans le département de l’Essonne, puis à Paris, notamment sur les Champs-Élysées, au contact des forces de sécurité intérieure déployées dans le cadre du dispositif de sécurisation mis en œuvre à l’occasion du réveillon du Nouvel An. Sur l’ensemble du territoire, plus de 40 000 gendarmes ont été mobilisés.

 

"Gilets jaunes" – acte V : les gendarmes restent mobilisés sur l'ensemble du territoire

À l’instar du week-end dernier, la gendarmerie était encore largement engagée ce 15 décembre sur l’ensemble du territoire, pour ce cinquième samedi consécutif de mobilisation du mouvement des gilets jaunes.

Ce sont près de 45 000 gendarmes qui étaient déployés aujourd'hui sur le terrain, y compris en zone police comme à Paris, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Marseille, etc. Parmi eux, pas moins de 10 000 gendarmes mobiles de 105 des 109 escadrons que compte la gendarmerie nationale.

Ce haut niveau d’engagement a permis de garantir la viabilité des axes, protéger les représentations de l’État et intervenir sur les points de tensions. 

Revivez la mobilisation des gendarmes sur tout le territoire. Tour de France en images.