En images

Un an après, l’hommage à nos camarades décédés à Saint-Just

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Dans la cour de la direction générale de la gendarmerie nationale, à Issy-les-Moulineaux, le général de corps d’armée Bruno Jockers, major général de la gendarmerie nationale, a présidé une cérémonie militaire en hommage à nos trois camarades morts dans l’accomplissement de leur mission à Saint-Just, il y a tout juste un an.

Le 22 décembre 2020, vers 21 heures sur la commune de Saint-Just, les militaires de la compagnie d’Ambert sont engagés suite à des violences intrafamiliales. Une femme, violentée par son mari armé, s’est réfugiée sur le toit de son habitation. Alors que le mis en cause tente de quitter les lieux, il fait feu sur les militaires assurant le bouclage et atteint le gendarme Arno Mavel, du PSIG d’Ambert, puis tire sur le lieutenant-colonel Cyrille Morel, commandant en second de la compagnie d’Ambert et le major Rémi Dupuis, de la brigade d'Ambert.

Dans sa lecture de l’ordre du jour, le major général est revenu sur leur noble sacrifice. « Nos trois camarades sont tombés pour la mission. Ils sont allés au bout de leur engagement au service des Français. Au bout de leur engagement pour la France. […] Ils seront à jamais notre fierté ». Une gerbe a été déposée en leur honneur au monument aux morts de la DGGN.

Cet hommage est l’occasion de nous rappeler le sens de notre engagement. « Il n’y a pas d’intervention anodine, nous le savons tous, et la violence extrême peut surgir à tout instant. Notre métier comporte des risques et ces risques, nous les assumons. Quoi qu’il arrive, et même dans la pire des situations, la Gendarmerie répond présent » a exprimé le général Bruno Jockers.

La cérémonie s’est achevée au son du chant de la gendarmerie, soulignant l’engagement, en toute circonstance, des gendarmes d’hier et d’aujourd’hui, héros discrets du quotidien.

A Sathonay-Camp, sous l'autorité du général de corps d'armée Laurent Tavel, commandant la région de gendarmerie de Rhône-Alpes, et au sein de la région de gendarmerie d’Auvergne, sous celle du commandant de région, le général de brigade Eric Marchal, des cérémonies militaires ont également rendu un hommage à nos trois camarades. L’ensemble des militaires a été invité à s’associer à cette commémoration en allumant, à 17 heures, trois bougies à l’accueil des brigades.

Autres Diaporamas disponibles (186)

Sur terre et en mer avec les gendarmes du Finistère

Une journée embarquée avec les gendarmes du Finistère, renforcés par des camarades mobiles et des réservistes, dans le cadre du Dispositif estival de protection de la population (DEPP). Au programme : contrôles en mer avec la Brigade nautique (B.N.) de La-Forêt-Fouesnant, contrôles routiers avec la Brigade de proximité (BP) de Saint-Pol-de-Léon, en collaboration avec les douaniers, et patrouilles sur la plage et le marché avec la Brigade territoriale autonome (BTA) de Fouesnant.

Les pelotons de sûreté maritime et portuaire : des primo-intervenants aquatiques

Les Pelotons de sûreté maritime et portuaire (PSMP et PSMP Militaire) du groupement de gendarmerie maritime de la Méditerranée ont pour mission d’assurer la surveillance et la sécurisation d’un espace naval qui représente 30 % du trafic maritime mondial. Ils garantissent notamment la sûreté des zones maritimes et portuaires, civiles comme militaires. Celui de Toulon, en particulier, a dans son giron le plus grand port militaire d’Europe, la Base Navale de Toulon. 70 % de la flotte française y est stationnée, dont le porte-avions Charles de Gaulle, ainsi que six sous-marins nucléaires d’attaque.

Clap de fin pour les cadets du Nord

Vendredi 23 Juillet 2021, à l'institut Saint-Luc de Cambrai, 25 cadets de la gendarmerie du Nord se sont vus remettre le brevet de cadets de la Gendarmerie. Cette cérémonie, placée sous la présidence de Raymond Yeddou, sous-préfet de Cambrai et en présence du général de brigade Christophe Husson, commandant le groupement du Nord, marque la fin du stage d'information et de découverte du métier de gendarme, organisée du 19 au 23 Juillet 2021.

Les cadets, leur famille, et le chef d'escadron Jérôme Capart, président de l'association des cadets du Nord, peuvent légitimement être fier du travail accompli durant ce stage et des multiples missions d’intérêt général menées depuis le début de l'année.

Fin de stage pour les cadets de la gendarmerie d'Île-de-France

Les promotions 2019-2020 et 2020-2021 des cadets de la gendarmerie ont reçu leurs brevets de fin de stage à l'occasion de la cérémonie qui s'est déroulée au camp de Beynes (78), le 2 juillet dernier. Tous âgés en moyenne de 18 ans, ils se sont engagés en début d'année scolaire à devenir des cadets. Ce dispositif, créé en 2017 par l'ANORGEND, la région de gendarmerie d'Île-de-France, ainsi que l'académie de Versailles, permet à ces lycéens de découvrir l'univers de la gendarmerie. La 5e promotion est toujours en cours de recrutement. Pour postuler, cliquez ici, ou écrivez un mail à l'adresse suivante : contact@cadets-gendarmerie-iledefrance.fr.

La marche des fiertés : les gendarmes répondent présents pour sécuriser la manifestation

De Pantin à la place de la République, ce sont près de 30 000 personnes qui sont venues clamer leurs messages défendant la diversité, ce dimanche 27 juin, dans les rues de Paris. Comme chaque année depuis 1977, la Gay Pride, organisée par l’Inter-LGBT, s’est déroulée dans une ambiance festive et ce, notamment grâce aux gendarmes mobiles qui ont veillé, tout au long du défilé, à la sécurité des participants et des passants. Pas une ombre n'est venue ternir l'arc en ciel durant la journée !