En images

Visite royale de la princesse Anne de Grande-Bretagne à la garde républicaine

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Ce lundi 4 octobre, la garde républicaine a accueilli une invitée de marque. Pour la première fois depuis le début de la pandémie, son Altesse Royale, la princesse Anne de Grande-Bretagne, fille de la reine d’Angleterre Élisabeth II et du prince Philip, a traversé la Manche pour se rendre à Paris. Une visite de deux jours durant laquelle elle a visité le siège de l’UNESCO, s’est entretenue avec les membres du comité olympique, dont elle fait partie, mais aussi et surtout, une visite durant laquelle elle s’est rendue à la garde républicaine. Cavalière émérite, la princesse Anne a ainsi souhaité visiter cette institution de la gendarmerie nationale, jumelée depuis 1998 avec la Household Cavalry britannique. Au coté des gendarmes de la Garde, son Altesse Royale a assisté à des démonstrations équestres, avant d’échanger avec des militaires du régiment de cavalerie.

Autres Diaporamas disponibles (190)

Bretagne : cinq semaines de formation militaire tactique

Une formation militaire tactique a été dispensée, du 21 au 25 mars, au Centre régional d'instruction de Pontivy (CRI), au profit de 18 militaires des escadrons de la zone de défense et de sécurité Ouest. Au total, ce sont cinq semaines de formation qui ont ainsi été programmées depuis le 31 janvier, afin de répondre à la volonté d’aguerrir les militaires des Pelotons de sécurité et d'intervention (PSIG) et des Escadrons de gendarmerie mobile (EGM) sur une réponse adaptée au type du drame de Saint-Just.

Journée internationale des femmes et des filles de science : portrait, en image, de la cheffe Sandrine

À l'occasion de la journée internationale des femmes et des filles de science, découvrez le portrait, en image, de la cheffe Sandrine. Technicienne en identification criminelle, la sous-officier, issue des troupes aéroportées de Pau, dispose d'un parcours riche, avant de se spécialiser dans le domaine de la Police technique et scientifique (PTS).

Paris : des missions particulières pour la mobile

La capitale bénéficie du renfort permanent de six Escadrons de gendarmerie mobile (EGM). La grande couronne parisienne bénéficie également du renfort des gendarmes mobiles, à l’instar de la Zone de sécurité prioritaire du Val-d’Oise. Deux EGM sont également déployés pour des missions non permanentes mais néanmoins de longue durée, au sein des groupements de gendarmerie de l’Essonne et du Val-d’Oise.

La gendarmerie veille sur vos fêtes de Noël

Cette année encore, partout en France, des milliers de gendarmes mobiles et départementaux, d'active et de réserve, se mobilisent pour sécuriser les fêtes de fin d’année. Surveillance des parcs ostréicoles, sécurisation des marchés de Noël, des lieux de culte ou encore remise de colis aux veuves de la gendarmerie, ils assurent sans relâche, de jour comme de nuit, la protection de la population.