En images

Visite royale de la princesse Anne de Grande-Bretagne à la garde républicaine

auteur : Sirpa Gendarmerie - publié le

Ce lundi 4 octobre, la garde républicaine a accueilli une invitée de marque. Pour la première fois depuis le début de la pandémie, son Altesse Royale, la princesse Anne de Grande-Bretagne, fille de la reine d’Angleterre Élisabeth II et du prince Philip, a traversé la Manche pour se rendre à Paris. Une visite de deux jours durant laquelle elle a visité le siège de l’UNESCO, s’est entretenue avec les membres du comité olympique, dont elle fait partie, mais aussi et surtout, une visite durant laquelle elle s’est rendue à la garde républicaine. Cavalière émérite, la princesse Anne a ainsi souhaité visiter cette institution de la gendarmerie nationale, jumelée depuis 1998 avec la Household Cavalry britannique. Au coté des gendarmes de la Garde, son Altesse Royale a assisté à des démonstrations équestres, avant d’échanger avec des militaires du régiment de cavalerie.

Autres Diaporamas disponibles (195)

Le PGM des Vosges et Sébastien Loeb offrent une journée d’aventures à des enfants en situation de handicap

C’est sous un magnifique soleil, que le Peloton de gendarmerie de montagne (PGM) des Vosges a organisé, le 12 juin dernier, sa journée d’aventures au profit d’enfants en situation de handicap, de la gendarmerie et du conseil départemental des Vosges. Au programme : un grand bol d’air lors d’une randonnée en montagne (en Joëlette et Cimgo) d'environ deux heures, une bonne dose de réconfort avec un déjeuner servi au refuge du Sotré, une montée d’adrénaline avec la descente de la grande tyrolienne « fantasticable » du parc d’aventure Bol d’air, à la Bresse, et enfin un « goûter »... Sans oublier la présence, tout au long de la journée, de l’illustre parrain de l’événement, le nonuple champion du Monde des rallyes, Sébastien Loeb. Le PGM a également récolté à cette occasion la somme de 493 euros, qui sera reversée à l’association les Képis Pescalunes.

Un exercice attentat aux Invalides

Dans une posture vigipirate niveau « sécurité renforcée-risque attentat » et afin de se préparer à toute éventualité, un exercice attentat a été réalisé, le 2 juin dernier, dans le restaurant inter-administratif du site des Invalides. Cette mise en situation faisait intervenir les différentes unités de gendarmerie chargées de la sécurité des personnes et du site, sous le contrôle du GIGN, prêt à intervenir si besoin.

Raviver le souvenir, raviver la flamme

Ils étaient tous réunis sous l’Arc de Triomphe, ce lundi 7 juin, pour honorer le devoir de mémoire. Pilotée par le comité de la Flamme, la cérémonie de ravivage de celle-ci s’est tenue en présence d’autorités civiles et militaires, dont le major général de la gendarmerie nationale, d’anciens combattants et de 126 élèves gendarmes et cadres de la 506e promotion de l’école de gendarmerie de Chaumont. Toutes les générations étaient ainsi représentées autour de la tombe du soldat inconnu, pour assister à ce geste symbolique permettant de commémorer le souvenir des soldats morts pour la France.

Eure : les ministres de l’Intérieur et des Outre-mer, accompagnés du directeur général de la gendarmerie, en visite à la BTA de Gaillon

Ce lundi 17 mai, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu et le Directeur général de la gendarmerie nationale (DGGN), le général d’armée Christian Rodriguez, se sont rendus à la Brigade territoriale autonome (BTA) de Gaillon, dans l’Eure. À cette occasion, a notamment été annoncée la construction Lors d’un point presse, les autorités ont ensuite annoncé la construction d’une brigade sur la commune.

Les gendarmes évacuent la zone illégalement occupée du Carnet

Les gendarmes mobiles ont évacué, ce mardi 23 mars matin, la zone illégalement occupée (ZIO) du Carnet. Cette action, menée sur requête de la préfecture de Nantes (44), avait pour but de reprendre le terrain, occupé par plusieurs dizaines d'opposants à un projet de construction d'un site destiné à accueillir des entreprises de la filière énergies marines renouvelables. L'opération n'a fait aucun blessé.