En images

Manche : avec les gendarmes en renfort au Mont-Saint-Michel

À l’instar de nombreux sites touristiques, le Mont-Saint-Michel et la baie qui l’entoure ne désemplissent pas lors de la période estivale. Pour faire face à cette augmentation démographique, la gendarmerie renforce sa présence avec le Dispositif estival de protection des populations (DEPP).

Romain, apprenti paysagiste au PJGN

À seulement 18 ans, Romain vient d'être désigné Meilleur apprenti paysagiste de France (MAF). Alternant les cours et la pratique en entreprise, il est heureux d'être employé au sein du Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (PJGN) dans le cadre de son CAP agricole.

Lucie, jeune maître de chien à Albertville

Après avoir passé déjà huit ans en brigade territoriale, la maréchale des logis cheffe Lucie a réalisé un de ses rêves les plus chers : devenir maître de chien ! Fraîchement sortie du Centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie (CNICG) de Gramat, elle est aujourd’hui affectée au Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) d’Albertville avec son binôme Olympe, un chien SAMBI (recherche de Stupéfiants, Armes, Munitions, Billets). Elle revient sur ce métier-passion !

Des gendarmes formés pour mieux lutter contre les violences conjugales

Le Centre national de formation à la police judiciaire (CNFPJ) dispense une formation d’expertise aux mécanismes de Violences intrafamiliales (VIF) à des gendarmes volontaires et sélectionnés sur dossier. Dans le cadre de ce troisième niveau de formation, les militaires suivent une semaine de stage comprenant diverses interventions (associations, victimes, magistrats, etc). C’est aussi l’occasion pour eux d’échanger sur des cas concrets qu’ils ont eu à rencontrer. Ils repartent ainsi armés pour mieux #AccueillirAgir.

En Bretagne : les équipes cynophiles s’entraînent en trois dimensions

Chaque année, la région de gendarmerie de Bretagne organise une journée de formation annuelle avec toutes ses équipes cynophiles bretonnes (17 maîtres de chien). Elle s'est déroulée mercredi 14 octobre, à Lezardrieux, dans les Côtes d’Armor. En l’air, sur l’eau ou à terre, les chiens et leurs maîtres ont pu démontrer leur forte capacité d’adaptation.

Nouvelle-Calédonie : confinement des renforts arrivés en vue du référendum

Afin de renforcer le dispositif de sécurité prévu dans le cadre du référendum qui se tiendra le 04 octobre prochain en Nouvelle Calédonie, les premiers gendarmes sont arrivés sur l’archipel paradisiaque. Si la mission peut faire rêver, l’épidémie de COVID-19 ramène vite à la réalité : impossible de découvrir tout de suite la richesse des îles puisque les militaires, à l’instar de tous les voyageurs, doivent respecter une quatorzaine suite au test.

Tour de France 2020 : la gendarmerie accompagne les cyclistes jusqu’aux Champs Élysées !

Ce dimanche 20 septembre, les héros du vélo ont donné leurs derniers coups de pédale depuis Mantes-la-Jolie (78) jusqu’à la plus belle avenue du monde, les Champs Élysées. Entre les maillots jaune et vert, le bleu de la gendarmerie complétait la palette à travers la caravane et le dispositif de sécurité mis en place tout au long du parcours.

Tour de France : les motocyclistes de la Garde républicaine au cœur de la course

Les coureurs ont pris l'habitude de les appeler "les anges bleus" du Tour de France. Leur rôle consiste, par exemple, à anticiper les actions de course (échappées, attaques…) et à réduire les risques liés au parcours, en signalant les éléments routiers dangereux. Présents sur le Tour depuis 1953, les 40 motards de l'escadron motocycliste de la Garde républicaine escortent également la caravane publicitaire en participant à des missions de régulation, de contrôle et de surveillance.

Tour de France : prenez la place d’un motocycliste de la garde républicaine !

Prenez la place d’un motocycliste de la garde républicaine pendant quelques minutes, grâce à la magie d’une vidéo à 360 degrés réalisée par la délégation à l’information et à la communication du ministère de l'Intérieur. Une immersion au cœur des missions de ces « anges bleus », qui contribuent à la sécurisation du Tour de France depuis 1953. Ils sont 40 mobilisés aux côtés des coureurs tout au long de cette 107e édition.

Tour de France : immersion au cœur de la caravane gendarmerie !

La gendarmerie fait partie des "marques" historiques de la caravane publicitaire, puisqu'elle fête à l’occasion de cette édition 2020 ses 25 ans de présence. Chaque année, au terme d’une sélection parmi quelque 200 candidatures, une équipe de gendarmes, issus de toutes les unités opérationnelles, est constituée pour diffuser des messages de prévention et de prudence sur les routes de France. Pendant trois semaines, qu'ils soient gendarmes de brigade, gendarmes mobiles, motocyclistes… ils troquent ainsi le polo bleu de leur tenue de service contre celui du Tour de France !

Tour de France : la sécurité assurée tout au long des étapes

Présente sur le Tour de France depuis 1903, la gendarmerie jalonne les 3 470 kilomètres d’un itinéraire sur lequel se massent des millions de spectateurs. La mobilisation de 14 000 gendarmes départementaux et mobiles, élèves-gendarmes et réservistes, en renfort de l’escorte motocycliste de la garde républicaine, permet de faciliter et de sécuriser le passage de la course. La gendarmerie assure aussi une présence discrète et efficace aux abords et dans toutes les infrastructures de l’organisation (ASO). Ce dispositif exceptionnel est placé sous la responsabilité d’un officier de liaison de la Direction générale de la gendarmerie nationale, détaché le temps de l’événement.

Anniversaire du Grenelle des VIF : la gendarmerie de La Réunion primée pour son partenariat avec l’association Arajufa France Victimes

Le 3 septembre, à l’occasion du premier anniversaire du Grenelle des violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a souhaité valoriser l’action des forces de sécurité intérieure dans ce domaine, en remettant plusieurs prix. Dans la catégorie « partenariat », la ministre a récompensé la gendarmerie de la Réunion pour le travail mené en collaboration avec l’association Arajufa France Victimes, dans le cadre d’une convention signée en mai dernier.

Anniversaire du Grenelle des VIF : la région Occitanie primée pour la cellule « télécontact VIF » mise en place pendant le confinement

Le 3 septembre, à l’occasion du premier anniversaire du Grenelle des violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a souhaité valoriser l’action des forces de sécurité intérieure dans ce domaine, en remettant plusieurs prix. Dans la catégorie « confinement », la ministre a récompensé la région de gendarmerie Occitanie pour sa cellule « télécontact VIF », mise en place pendant le confinement.

Anniversaire du Grenelle des VIF : la formation d’expertise du CNFPJ récompensée

Le 3 septembre, à l’occasion du premier anniversaire du Grenelle des violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a souhaité valoriser l’action des forces de sécurité intérieure dans ce domaine, en remettant plusieurs prix. Dans la catégorie « formation », la ministre a récompensé le Centre national de formation à la police judiciaire (CNFPJ), pour la mise en place, en début d’année, d’une formation portant sur « l’expertise des mécanismes des violences intrafamiliales ».

Anniversaire du Grenelle des VIF : le groupement de la Vendée primé pour ses actions d’information pendant le confinement

Le 3 septembre, à l’occasion du premier anniversaire du Grenelle des violences conjugales, Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, a souhaité valoriser l’action des forces de sécurité intérieure dans ce domaine, en remettant plusieurs prix. Dans la catégorie « information », la ministre a ainsi récompensé les solutions novatrices développées par le groupement de gendarmerie départementale de la Vendée, avec l’appui d’acteurs économiques locaux, pour maintenir le contact avec les victimes de VIF pendant le confinement.

Tour de France : la gendarmerie au contact des élus

Le coup d’envoi de la 107e édition du Tour de France a été donné samedi dernier à Nice. Durant un mois, 14 000 gendarmes de toutes les subdivisions d’arme, d’active comme de réserve, seront ainsi mobilisés pour assurer la sécurité des cyclistes et des spectateurs. C’est aussi l’objectif de « l’opération prévention », mise en place depuis plusieurs années par la gendarmerie. S’appuyant sur un partenariat fort avec les maires et l'ensemble des acteurs locaux, celle-ci vise à sensibiliser le public aux bons comportements à adopter lors du passage de la caravane et des coureurs.

Le PSIG et l'EDSR veillent sur Castellane

À vélo dans les ruelles de la ville et dans les campings, ou à moto sur les routes qui serpentent autour du lac de Castillon, le Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de Castellane et l'Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) des Alpes-de-Haute-Provence assurent la sécurité des habitants et des nombreux touristes qui se rendent dans la région durant l'été.

Mission périlleuse pour les techniciens SIC de Savoie

Assurer un réseau radio en haute montagne pour que les services de secours communiquent en cas d’urgence, c’est possible grâce… à l’intervention de la gendarmerie ! Les pylônes portant les antennes sont des modèles calqués sur leurs « grands frères » des remontées mécaniques. Mais ces colosses d’acier galvanisé, pourtant certifiés pour des vents à 200 km/h, doivent parfois être changés, tellement les conditions sont extrêmes ! La gendarmerie assure le maintien de ce réseau de manière autonome, grâce à ses techniciens des Systèmes d'information et de communication (SIC). La mission s’avère particulièrement périlleuse pour les gendarmes, comme ici, au Grand Roc Noir, un sommet du massif de la Vanoise, culminant à 3 582 m d'altitude et accessible uniquement en hélicoptère ou par voie d'alpinisme !

Essonne : déploiement des détachements d'appui territorial

Depuis le 20 août, fort du constat d'un relâchement de la population, le groupement de gendarmerie départementale de l'Essonne a mis sur pied les Détachements d'appui territorial (DAT). Composées de quatre réservistes, des patrouilles sont ainsi exclusivement dédiées au contrôle du respect des mesures sanitaires : port du masque, respect des gestes barrières ou encore interdiction de certains rassemblements.