Enquêtes

Colmar : coup d’arrêt à un réseau de cannabiculture

Auteur : La capitaine Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© GGD 68

Le 17 avril dernier, les gendarmes des groupements du Haut et du Bas-Rhin ont interpellé le propriétaire et les deux employés d’un magasin d’horticulture, suspectés de vendre des produits en lien avec la culture du cannabis et de prodiguer à leurs clients des conseils pour accroître leur production. Les domiciles de 35 d’entre eux ont été perquisitionnés.

Après la découverte, ces derniers mois, à l’occasion de diverses enquêtes judiciaires, de nombreuses chambres de culture de cannabis, les recoupements effectués par les gendarmes de la compagnie de Colmar les orientent vers un magasin d’horticulture fréquenté par les personnes impliquées.

Les premières surveillances confirment la fréquentation du magasin par de nombreux clients connus pour des infractions à la législation sur les stupéfiants. Il s’avère également qu’une part importante des produits vendus concerne la culture de cannabis.

Au cours des investigations, une soixantaine de clients s’adonnant à cette culture interdite sont identifiés. Le gérant et les deux employés du commerce sont mis en cause pour la vente de produits, mais également pour les conseils qu’ils distillent à leurs clients afin d’optimiser leurs cultures de cannabis.

Le 17 avril dernier, sous la direction d’enquête de la brigade de recherches de Colmar, des militaires des groupements de gendarmerie départementale du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, assistés par le GIR Alsace, déclenchent une opération judiciaire visant à interpeller le commerçant et ses deux employés.

Des perquisitions sont également conduites chez les 35 principaux clients identifiés, disséminés dans toute l’Alsace. Elles permettent la saisie totale de 40 chambres ou box de culture, 408 pieds de cannabis, 3,4 kg d’herbe de cannabis, 16,3 kg d’herbe de chanvre (en cours d’analyse), 2,6 kg de résine de cannabis, 80 grammes de cocaïne, un fusil de chasse, 5 755 euros en numéraire, 11 600 euros de stock de produit de culture et un compte bancaire de 8 850 euros.

Les deux clients les plus impliqués sont jugés en comparution immédiate par le TGI de Colmar et écopent respectivement de 30 mois d’emprisonnement, dont 8 mois avec sursis et maintien en détention, et 11 mois d’emprisonnement avec sursis.

Le gérant et ses deux employés sont placés sous contrôle judiciaire et leur procès fixé au 13 juin 2018