Enquêtes

Nord-Pas-de-Calais : démantèlement d’un vaste trafic de cannabis

Auteur : l’aspirant Morgane Jardillier - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© GGD 62
© Tous droits réservés

Une importante opération visant à démanteler un trafic de stupéfiants dans le Nord-Pas-de-Calais a été conduite, lundi 12 novembre, par la gendarmerie. 165 militaires ont été mobilisés pour procéder à l’interpellation de 29 suspects ainsi qu’aux différentes saisies. Ce trafic aurait permis la revente de plusieurs centaines de kilos de cannabis.

Une opération de gendarmerie de grande ampleur, visant un important réseau de trafic de cannabis, a été conduite, lundi 12 novembre à l’aube, dans les arrondissements de Lens, Béthune, Douais et Cambrais.

165 gendarmes des compagnies départementales de Béthune et de Cambrai, avec l’appui de huit maîtres de chiens venus de Lesquin, Senlis et Saint-Quentin, ont été mobilisés pour procéder aux perquisitions et à l’interpellation de 29 personnes.

Des centaines de kilos revendus

Ce coup de filet est l’aboutissement d’une enquête ouverte au printemps 2018 sur un trafic qui perdurait depuis début 2017 dans le bassin du lensois, du béthunois, du douaisis et du cambrésis. Ce trafic aurait permis la revente de plusieurs centaines de kilos de cannabis sur ces différents secteurs.

Au vu de l’ampleur du réseau, les enquêteurs de la Brigade de recherches (B.R.) de Béthune sont co-saisis avec ceux de la B.R. de Cambrai. Plusieurs interceptions téléphoniques, filatures et géolocalisation de véhicules sont mis en place. Les investigations permettent alors de matérialiser de nombreuses transactions portant sur des quantités relativement importantes de cannabis.

Lundi 12 novembre matin, 29 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, parmi elles figurent les quatre têtes présumées de ce réseau. Les autres individus seraient principalement des consommateurs. Hier, huit mis en cause ont été présentés devant le magistrat instructeur. Deux ont été incarcérés à la maison d’arrêt de Béthune.

Onze gardes à vue, dont celles impliquant les têtes de réseau, sont toujours en cours.

Les perquisitions ont permis de saisir 16 kg de résine et d’herbe de cannabis, 34 900 euros en numéraire, des armes, plusieurs véhicules et du matériel high-tech.

© GGD 62

© Tous droits réservés