Enquêtes

Démantèlement d’un trafic de stupéfiants en Normandie

Auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© Compagnie de gendarmerie départementale de Rouen
© Tous droits réservés

Le 11 mars, une vaste opération judiciaire conduite par la brigade de recherches de Rouen, avec le renfort des gendarmes du groupement de la Seine-Maritime, a permis l’interpellation de 19 suspects dans le cadre d’un trafic de cocaïne, d'héroïne et de cannabis alimentant l’agglomération rouennaise, ainsi que les départements de l'Eure, du Calvados et de l'Orne. Les cinq principaux trafiquants ont été mis en examen et écroués.

En février 2018, les gendarmes de la brigade de proximité du Trait (compagnie de Rouen) découvrent l’existence d’un trafic de stupéfiants sur leur secteur.

Les investigations et surveillances mettent alors en évidence un réseau se livrant à un trafic de cocaïne, d’héroïne et de cannabis qui s'étend sur l’ensemble de l'agglomération rouennaise, ainsi que sur les départements de l'Eure, du Calvados et de l'Orne.

Une information judiciaire est ouverte et la brigade de recherches de Rouen prend la direction d’enquête.

Le 11 mars, une vaste opération judiciaire, mobilisant 200 gendarmes du groupement de gendarmerie départementale de la Seine-Maritime , permet d’interpeller simultanément 19 suspects. 21 autres personnes sont entendues en qualité de mis en cause.

35 perquisitions sont effectuées, conduisant à la saisie de 28 200 € en numéraire, 1,75 kg d’héroïne, cinq armes, des munitions, une trentaine de téléphones portables, cinq véhicules, ainsi que du matériel de conditionnement et de pesée.

Le 14 mars, les cinq principaux trafiquants sont mis en examen puis écroués. Onze autres personnes impliquées sont convoquées en justice.