Enquêtes

Deux hommes de l'organisation criminelle transnationale "Vor V Zakone" interpellés dans la Drôme

Auteur : Elsa Vives Servera - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© Sirpa gendarmerie - Maj F.Balsamo

Le 27 décembre dernier, à Puy-Saint-Martin, dans la Drôme, les gendarmes de la communauté de brigades de La Bégude-de-Mazenc ont interpellé deux ressortissants géorgiens impliqués dans un vol d’alcool. Les investigations ont révélé que les deux malfaiteurs appartiennent en fait à l’organisation criminelle transnationale des « Vor V Zakone », ou littéralement « voleurs dans la loi ».

C’est lors d’un vol à l’étalage dans un supermarché de Puy-Saint-Martin, dans la Drôme, que les deux Géorgiens se sont fait repérer. Le gérant du magasin, sensibilisé au phénomène des vols à l’étalage, remarque vite la combine des deux hommes, qui dissimulent des bouteilles d’alcool sous leurs vêtements.

Il prévient alors la gendarmerie, qui déploie immédiatement un dispositif d’interception. Les deux individus sont interpellés par les gendarmes de la Communauté de brigades (COB) de La Bégude-de-Mazenc, qui retrouvent sur eux huit bouteilles d’alcool. Un stock de vingt-six autres bouteilles volées sera découvert plus tard dans leur voiture.

Les investigations conduites dans le temps de la garde à vue, avec l’appui de la division internationale de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) et du Groupe d'enquête de lutte anti-cambriolages (GELAC) de la Drôme, révèlent que le duo de malfaiteurs avait prévu d’écumer des petits commerces ruraux de la Drôme et de l’Ardèche. Un vol similaire, commis à Voreppe (Isère), le 5 décembre, leur est d'ailleurs imputé.

Les échanges d’informations avec les autorités géorgiennes permettent l’identification formelle des deux individus, affiliés au groupe criminel transnational des « Vor V Zakone », ou « voleurs dans la loi ».

Née dans les prisons soviétiques dans les années 20, cette puissante organisation mafieuse géorgienne se distingue par un code d'honneur très strict et des tatouages spécifiques qui marquent sa différence : une croix signifie "Je suis né voleur" ; une rose des vents sur les genoux indique le refus de la soumission face à l'autorité ; un couteau sur l'avant-bras est une promesse de représailles contre les responsables d'une éventuelle incarcération.

Déjà condamnés en juillet 2018 à une peine d’emprisonnement de huit mois (dont quatre ferme), pour des faits similaires commis à Saint-Paul-Trois-Châteaux, dans la Drôme, les deux malfaiteurs ont été condamnés, le 2 janvier 2019, à un an de prison ferme et à la révocation du sursis de quatre mois. Ils sont maintenus sous mandat de dépôt et interdits de territoire français pendant cinq ans.

Démantèlement d’un groupe criminel spécialisé dans les cambriolages

Trente personnes de nationalité géorgienne ont été interpellées, lundi 16 et mardi 17 avril, en France, plus particulièrement à Caen, ainsi qu’en Grè..

Lire la suite...