Enquêtes

Douze membres d’une association antispéciste interpellés après une série d’actions dans des exploitations agricoles

Auteur : La rédaction - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© GGD de l’Eure
© Tous droits réservés

Au terme de plusieurs mois d’enquête, menée par la brigade de recherches d'Évreux, une opération judiciaire d’ampleur nationale a permis d’interpeller douze personnes, membres d’une association antispécistes, suspectées d’avoir conduit des actions « coup de poing » au préjudice d’exploitations agricoles situées dans l’Eure, l’Orne et l’Eure-et-Loir.

Fin 2018, des opérations « coup de poing » sont menées par l’association antispéciste « Boucherie Abolition », au préjudice d’exploitations agricoles situées dans l’Eure, l’Orne et l’Eure-et-Loir. En décembre, le Groupement de gendarmerie départementale (GGD) de l'Eure et plus particulièrement la Brigade de recherches (B.R.) d'Évreux sont saisis des faits et mènent des investigations techniques poussées.

En avril 2019, une de ces actions antispécistes, dont le but affiché était de rendre leur liberté aux animaux d’élevage, entraîne un mouvement de panique au sein d’une exploitation euroise, conduisant à la mort par étouffement de près de 1 500 dindes.

L’enquête diligentée par la B.R. d’Évreux permet, en quelques mois, d’identifier les individus ayant participé à ces actions.

Opération judiciaire coordonnée au niveau national

Mardi 21 mai dernier, sous l'autorité de Madame le Procureur de la République d’Évreux, une opération judiciaire d’envergure nationale est déclenchée.

Coordonnée par le groupement de l’Eure, avec l’appui des militaires de la gendarmerie des Alpes-Maritimes, de la Haute-Garonne, du Finistère, des Yvelines, du Val-de-Marne, de l’Indre-et-Loire, de l’Eure-et-Loir et de la Seine-et-Marne, elle mobilise près d’une centaine de militaires sur l’ensemble du territoire.

Elle permet ainsi, par une action déconcentrée et sécurisée, de procéder à l'interpellation, puis au placement en garde à vue des douze mis en cause, cinq femmes et sept hommes, âgés de 19 à 49 ans, ainsi qu’à l’audition libre d’un couple, tous membres ou dirigeants de l’association « Boucherie Abolition ».

Les perquisitions ainsi que les auditions ont conforté les investigations et permis de confondre l’ensemble des protagonistes.

Ces derniers, notamment poursuivis pour vol aggravé, entrave concertée à l’exercice de la liberté du travail, dégradations en réunion et violation de domicile, seront convoqués le 20 septembre prochain devant le tribunal de grande instance d'Évreux.