Hauts-de-France : interpellation d’une bande organisée spécialisée dans le vol de véhicules par piratage électronique

auteur : Maud Protat-Koffler - publié le
© S.R. Lille

Lundi 24 juin, six mois après le début de leur enquête, les gendarmes de la section de recherches de Lille et du groupement de gendarmerie du Pas-de-Calais ont démantelé un important trafic de véhicules. Lors d’une opération coordonnée avec la police de Lille, une vingtaine de personnes impliquées dans une série de vols en bande organisée ont ainsi été interpellées.

L’affaire débute fin 2018. Dans la nuit du 2 octobre, un véhicule est dérobé à Vitry-en-Artois (62), maquillé, puis abandonné un mois plus tard sur l’aire d’Urvilliers (02), après un délit de fuite. Après de multiples investigations, menées avec le soutien de la Cellule d’appui judiciaire (CAJ) du Pas-de-Calais, les enquêteurs de la Brigade de recherches (B.R.) d’Arras et de la Brigade territoriale (B.T.) de Vitry-en-Artois parviennent à identifier le conducteur.

Ils effectuent également un travail de téléphonie et de recoupement qui révèle l’existence d’un individu, en contact régulier avec un garage situé à Harnes (62), à l’origine de 350 demandes d’immatriculation en quatre mois.

Un phénomène de vols de véhicules par piratage électronique

Soupçonnant un phénomène de vols de véhicules commis par piratage électronique de grande ampleur, les enquêteurs sollicitent l’appui de la Section de recherches (S.R.) de Lille.

Le 12 mars 2019, une commission rogatoire est ouverte auprès du tribunal de grande instance de Béthune pour vols en bande organisée, recel en bande organisée, faux et usage de faux en écriture.

Un groupe de travail réunissant la S.R. de Lille, la B.R. d’Arras, les militaires de la CAJ 62 et ceux du PA d’Arras est ainsi constitué et appuyé par le Groupe interministériel de recherches de Lille (GIR).

Des surveillances techniques en temps réel sont alors mises en œuvre avec l’appui du Groupe d'observation et de surveillance (GOS) de Lille et de la Cellule départementale d'observation et de surveillance (CDOS) du Pas-de-Calais, ciblant des individus majoritairement implantés à Tourcoing (59).

Elles permettent aux enquêteurs de détecter plusieurs déplacements dans le sud de la France et du côté de la frontière suisse, correspondant à des livraisons de véhicules volés, acheminés en convois après avoir été dérobés dans les Hauts-de-France. Ils identifient également un lieu de stockage et de maquillage de véhicules volés à Floringhem (62).

Le 24 juin, une opération judiciaire conjointe est déclenchée. Vingt-trois objectifs sont interpellés au total par les forces de l’ordre.S.R. Lille

Un rapprochement avec une enquête de la sûreté urbaine de Lille

C’est à ce stade que les gendarmes découvrent, le 25 avril, que la Sûreté urbaine (S.U.) de Lille mène une enquête distincte visant les mêmes types de faits. Le regroupement des informations respectives des deux services permet d’apprendre qu’un second hangar destiné au maquillage de véhicules volés a été localisé à Lomme (59) par les policiers.

Dès lors, la S.R. de Lille et la sûreté urbaine de la Direction départementale de la sécurité publique du Nord (DDSP 59) présentent conjointement les faits à la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) qui se saisit du dossier et délivre une commission rogatoire le 13 mai, confirmant la co-saisine de la S.R., de la S.U. et du Groupe interministériel de recherches (GIR) de Lille.

De nouvelles commissions rogatoires techniques sont rapidement délivrées pour permettre la poursuite du suivi des cibles et notamment la mise en œuvre de surveillances techniques sur les deux hangars par le Groupe d’observation et de surveillance d’Île-de-France (GOSIF).

Les perquisitions ont permis la découverte de 21 voitures volées récentes et d’une moto BMW, ainsi que la saisie de 175 000 euros en numéraire, 35 000 euros sur un compte bancaire et cinq véhicules représentant une valeur totale estimée à près de 60 000 euros.S.R. Lille

21 voitures récentes et 1 moto volées, 270 000 euros d’avoirs criminels

Le 24 juin, une opération judiciaire conjointe est déclenchée, dans le but d’interpeller 27 individus impliqués dans cette structure. Vingt-trois objectifs sont interpellés au total par les forces de l’ordre.

Les perquisitions conduites aux domiciles des mis en cause, ainsi que dans un garage automobile et dans les deux hangars, permettent la découverte de 21 voitures volées récentes et d’une moto BMW, ainsi que la saisie de 175 000 euros en numéraire, 35 000 euros sur un compte bancaire et cinq véhicules représentant une valeur totale estimée à près de 60 000 euros.

De nombreux objets ayant permis de maquiller les véhicules (plaques d’immatriculation, clés, boîtiers électroniques, vitres, cartes grises vierges…), trois armes longues et 500 grammes de résine de cannabis sont également saisis.

Lors des perquisitions, de nombreux objets ayant permis de maquiller les véhicules (plaques d’immatriculation, clés, boîtiers électroniques, vitres, cartes grises vierges…), trois armes longues et 500 grammes de résine de cannabis ont également été saisis.S.R. Lille