Enquêtes

Les gendarmes de la compagnie de Niort mettent fin à une série de cambriolages

Auteur : Maud Protat-Koffler - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
Lors des perquisitions, 114 objets sont saisis, dont 17 armes et de nombreuses munitions, ainsi que quatre scooters.
© Compagnie de gendarmerie de Niort

Soupçonnés d’avoir commis plus d’une centaine de cambriolages dans 21 communes des Deux-Sèvres, 17 individus ont été interpellés par les gendarmes de la compagnie de Niort.

Soupçonné d’avoir commis plusieurs vols avec effraction et 118 cambriolages dans des maisons inoccupées, un groupe d’individus, qui sévissait depuis mars 2016 dans les Deux-Sèvres (79), a été arrêté au terme d’une année d’investigations menées par quatre enquêteurs de la compagnie de gendarmerie de Niort. Leur procès aura lieu en septembre.

Aux grands maux, les grands moyens

En avril 2018, quatre enquêteurs de la compagnie de Niort sont désignés, sous la direction de la Brigade de recherches de Niort, pour armer un groupe d’enquête afin de mettre un terme à une série impressionnante de cambriolages commis dans le département.

Œuvrant de nuit, à scooter, dans une vingtaine de communes des Deux-Sèvres, le groupe de malfaiteurs oriente ses effractions vers les maisons inoccupées, ainsi que de nombreuses buvettes de stades et autres distributeurs de pains. Au gré de leurs périples, ils dérobent argent, bijoux, matériels multimédias, alcool, armes à feu, motos… Le montant minimal du préjudice global est estimé à environ 82 500 euros et les dégradations à environ 55 400 euros.

En quelques semaines, les enquêteurs parviennent à identifier un groupe de dix-sept individus, majeurs et mineurs locaux. Des recoupements très méticuleux permettent de déterminer les liens entre les différents suspects, mais également de retrouver les victimes des vols.

Une opération judiciaire menée en deux vagues

Avec le concours d’une cinquantaine de gendarmes, une première opération judiciaire, conduite en juin 2018, permet d’interpeller sept personnes. Cinq sont ensuite arrêtées en octobre 2018. Les cinq autres sont convoquées et auditionnées librement par les enquêteurs.

Lors des perquisitions, 114 objets sont saisis, dont 17 armes et de nombreuses munitions, ainsi que quatre scooters. Deux équipes cynophiles et plusieurs plongeurs des brigades nautiques de Royan et de La Rochelle prêtent main-forte aux enquêteurs. Plusieurs plans d’eau sont notamment sondés, permettant de retrouver de nombreux objets dissimulés (véhicules, armes…)

Seuls 40 objets ont pu être restitués à leurs propriétaires et 74 ont été détruits sur instruction du magistrat.

Les individus comparaîtront devant le tribunal correctionnel le 19 septembre prochain, à l’exception des mineurs, et ceux qui l’étaient à l’époque des faits, qui seront convoqués devant le juge des enfants. Les trois individus ayant joué un rôle majeur dans le groupe criminel ont d’ores et déjà été présentés au magistrat en charge du dossier et placés sous contrôle judiciaire dans l’attente de leur jugement.

Quatre scooters ont été saisis par les enquêteurs. Plusieurs plans d’eau ont été sondés afin de retrouver certains objets dissimulés (véhicules, armes…)

© Compagnie de gendarmerie de Niort