Enquêtes

Toulouse : interpellation des braqueurs présumés d’un camion transportant des cigarettes

Auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© S.R. de Pau
© Tous droits réservés

Une vaste opération judiciaire, conduite le 3 septembre par la section de recherches de Pau et l’OCLDI de Toulouse, avec l’appui des militaires des groupements de gendarmerie départementale des Pyrénées-Atlantiques et de la Haute-Garonne, a permis d’interpeller cinq individus dans le cadre de l’enquête sur le braquage d’un camion transportant des cigarettes, le 27 juin dernier à Artigueloutan. Deux hommes ont été mis en examen et écroués.

Le 27 juin dernier, alors qu’il circule sur la route départementale 817, à hauteur d’Artigueloutan (64), le conducteur d’un camion transportant du tabac est victime d’un vol à main armée, commis par plusieurs individus circulant à bord de deux véhicules, dont un camion.

Après avoir molesté le chauffeur, les malfaiteurs prennent la fuite en ayant dérobé deux palettes, soit 121 cartons, de cartouches de cigarettes, transférées à bord de leur camion.

La victime se voit prescrire deux jours d’ITT. Le préjudice financier est quant à lui estimé à 200 000 €.

Une information judiciaire pour vol en bande organisée est alors ouverte. L’enquête est confiée conjointement à la Section de recherches (S.R.) de Pau et à l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) de Toulouse.

Les investigations techniques, consolidées par le recueil de renseignements, permettent d’identifier, dans l’entourage du chauffeur, plusieurs individus défavorablement connus. Le comportement du chauffeur éveille par ailleurs les soupçons des gendarmes.

Le 3 septembre dernier, une importante opération judiciaire est conduite dans le quartier du Mirail, à Toulouse, par les enquêteurs de la S.R. de Pau et l’OCLDI de Toulouse, avec l’appui des groupements de gendarmerie départementale des Pyrénées-Atlantiques et de la Haute-Garonne.

Cinq individus sont interpellés, parmi lesquels le chauffeur du camion braqué. Les auditions confirment son implication et celle d’un complice. Présentés à un juge d’instruction de Pau, le 5 septembre, les deux hommes sont mis en examen pour vol en bande organisée et écroués.

Lors des perquisitions, les gendarmes retrouvent une partie du butin dérobé, soit 71 cartons pour une valeur de 80 000 euros, ainsi que le transpalette utilisé par les malfaiteurs.