Enquêtes

Un trafic d'or démantelé entre Nantes et Francfort

Auteur : le commandant Céline Morin - publié le
Temps de lecture: ≃1 min.
© GIR Orléans
© Tous droits réservés

Les enquêteurs de la section de recherches, de la brigade de recherches et du groupe interministériel de recherches de Nantes viennent de démanteler un trafic d’or établi entre la France et l'Allemagne. Depuis lundi 21 octobre, six suspects ont été interpellés en France, deux autres en Allemagne et un dernier en Autriche. Le montant total des saisies avoisine les 3 millions d'euros.

L’enquête débute en janvier 2018, lorsqu'un bijoutier de la région nantaise est identifié comme receleur par les gendarmes.

L'homme de 56 ans est alors suspecté de fondre des bijoux en or pour les transformer en lingots, qu'il achemine ensuite à un commerçant établi à Francfort, en Allemagne.

Lundi 21 octobre, après plusieurs mois d'investigations, menées en lien avec Europol et Eurojust, une opération judiciaire a été lancée en coopération avec les autorités allemandes et autrichiennes, mobilisant au total près de 170 personnels.

Les enquêteurs de la section de recherches, de la brigade de recherches et du groupe interministériel de recherches de Nantes ont interpellé six suspects sur le territoire français. Deux autres ont été arrêtés en Allemagne et un dernier en Autriche.

Arrêté dans un train à la frontière franco-allemande, le bijoutier nantais était porteur de 37 000 euros en liquide. L'enquête démontre qu'il aurait effectué 21 voyages de ce type depuis le début 2018, transportant de l'or à l'aller et revenant avec de l'argent liquide..

Des biens immobiliers, des véhicules, des bijoux de luxe, des diamants, des lingots d'or et du numéraire ont été saisis dans les trois pays, pour un montant total proche de 3 millions d’euros.

Les neuf personnes interpellées, âgées de 30 à 56 ans, avaient toutes un casier judiciaire vierge. Six d'entre elles ont été présentées en fin de semaine au magistrat instructeur.