Enquêtes

Un trafic de cannabis démantelé entre la France et la Belgique

Auteur : Maud Protat-Koffler - publié le
Temps de lecture: ≃2 min.
© D.R.
© Tous droits réservés

Mardi 11 juin, au terme d’une année d’enquête, les gendarmes du Nord ont déclenché une opération conjointe avec la police fédérale belge, permettant le démantèlement d’un vaste trafic de cannabis établi entre les deux pays.

En avril 2018, la Brigade de recherches (B.R.) d’Avesnes-sur-Helpe mène une première opération au cours de laquelle plusieurs personnes sont interpellées. Dès lors, conscients de n’avoir mis la main que sur la « strate inférieure » d’un vaste réseau de trafic de cannabis, les gendarmes poursuivent leurs investigations. Ils établissent que les trafiquants s'approvisionnent plusieurs fois par mois en produits stupéfiants aux Pays-Bas.

Une opération simultanée avec la Belgique

Le 11 juin dernier au matin, la Section de recherches (S.R.) de Lille Villeneuve-d’Ascq, appuyée par le Groupe interministériel de recherches (GIR) de Lille et la B.R. de la compagnie de gendarmerie d'Avesnes-sur-Helpe, déclenche une opération conjointe avec la Police judiciaire fédérale belge (PJF) de Mons-Tournai. Ils interpellent ainsi plusieurs individus impliqués dans un trafic de cannabis franco-belge et saisissent des produits stupéfiants.

Agissant dans le cadre d'une commission rogatoire délivrée par une juge d'instruction du tribunal de grande instance d'Avesnes-sur-Helpe, les enquêteurs de la gendarmerie et leurs homologues de la PJF belge, intervenant au titre de l'entraide pénale internationale, investissent simultanément une dizaine de sites en France, dans le secteur de Maubeuge et en Belgique, afin de procéder aux interpellations et aux perquisitions avec le renfort de différentes unités.

Le Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG) de Gravelines, le Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) d'Avesnes-sur-Helpe, deux équipes cynophiles dédiées à la recherche de produits stupéfiants et de billets de banque et plusieurs brigades territoriales de la compagnie d'Avesnes-sur-Helpe prennent notamment part à cette opération judiciaire, qui mobilise au total une cinquantaine de gendarmes.

Une saisie d’envergure

   Sept personnes sont interpellées et placées en garde à vue au cours de cette opération, intervenue au terme d'une enquête de 10 mois, conduite par la S.R. de Lille Villeneuve-d’Ascq, avec l'appui du GIR de Lille.

Les perquisitions entreprises ce mardi 11 juin, en France et en Belgique, ont permis de saisir 26 kg d'herbe de cannabis, plus de 80 000 euros en espèces, divers matériels de pesée et de conditionnement de produits stupéfiants, une compteuse à billets, un fusil à pompe, de nombreux téléphones portables, dont plusieurs appareils cryptés, et une dizaine de véhicules.

À l’issue de leurs gardes à vue, deux personnes ont été présentées au juge d'instruction en vue de leur mise en examen et placées en détention provisoire.